Archive | 17 août 2020

Super espions – mission Odette de Christine Saba

éditions Poulpe fictions – 246 pages

Présentation de l’éditeur :

S.O.S à New-York, tante Odette a disparu !

C’est les vacances et Juliette et son cousin Nathan partent à New York ! Mais à peine sont-ils arrivés que la tante qui devait les accueillir disparaît mystérieusement… Et si c’était à cause des super gadgets dont son appartement fourmille ? Qu’est-elle au juste : inventrice de génie ou espionne ? Qu’importe, la mission des cousins est de retrouver Odette !

Mon avis :

Cette fois-ci, c’est sûr, après des vacances mouvementées à Londres, Nathan et Juliette auront des vacances reposantes aux Etats-Unis ! A New York, pour être précis. Sauf que…. les impératifs professionnels des parents de Juliette font qu’ils ne peuvent quitter l’Europe. Le livre s’arrêtera-t-il là ? Non ! Une solution est trouvée, et tante Odette accepte de prendre en charge son neveu et sa nièce – elle ne les connaît pas, ils ne la connaissent, peu importe : les vacances sont sauvées ! (Oui, j’utilise beaucoup de points d’exclamation parce que Nathan et Juliette sont vraiment très très heureux de pouvoir partir).

Cette fois-ci, tout se passe bien, tante Odette les attend bien à l’aéroport. Elle est un peu sèche, elle est surtout très stressée : et son appartement ressemble fort à la caverne de Q , maître ès gadget. Tout se passait bien dans cet appartement hyper connecté, jusqu’à ce qu’Odette parte à un rendez-vous en pleine nuit et ne revienne pas. Prévenir les parents ? Ah, non, ils les feraient rentrer tout de suite sur le vieux continent. Prévenir  la police ? C’est encore trop tôt. Nathan et Juliette vont donc enquêter, et découvrir que, finalement, ils ignorent encore beaucoup de choses sur leur famille. Les voici donc en train de chercher dans New York des indices sur :
– les activités réelles de leur tante ;
– la cause de sa disparition ;
– le lieu où elle est retenue.
Alors oui, ils vont en apprendre un peu sur Odette, un peu sur New York aussi, qu’ils découvriront de manière insolite – pourquoi devraient-ils uniquement utiliser les moyens de transport traditionnels ? Ah, on me souffle dans l’oreillette qu’ils ont parfois capables de le faire, comme lorsqu’ils prennent le ferry pour Liberty Island ou le taxi pour Central park. Ils vont suivre sa trace comme de vrais professionnels – et sans doute n’auront-ils pas vraiment besoin de consulter un conseiller d’orientation pour trouver leur voie (et leur voix) – et mener leur mission à bien. Qui pourrait en douter ?
Espions, une affaire de famille.