Archive | 10 août 2020

Le maître des licornes, tome 2 : le continent crépuscule d’Eric Sanvoisin

édition Auzou – 63 pages

Présentation de l’éditeur :

Aëlig et son acolyte Azmir continuent leur périple à la recherche de Kalyane, la licorne disparue. Arrivés à Tonnerre, ils finissent par trouver un navire susceptible de les emmener sur le continent interdit, Crépuscule. De nombreux dangers les menacent pendant la navigation et, malgré le lien magique qui unit Aëlig à sa licorne, les deux aventuriers ne sont pas au bout de leurs surprises.

Mon avis :

Aëlig poursuit sa quête pour retrouver Kalyane – « sa » licorne », du moins, celle dont il était le plus proche, et que les décideurs du royaume d’Yf ont décidé de ne pas rechercher, pour préserver les autres licornes (mieux vaut en perdre une que tout le troupeau). Aëlig n’est pas du genre à renoncer, ce qui ne veut pas dire que sa quête est facile. Il n’est pas seul, et j’ai envie de dire « heureusement » – les héros solitaires et invincibles, cela n’est pas forcément attrayant – il est accompagné par Azmir, qui l’aidera  déjouer quelques pièges. La route jusqu’à Tonnerre est mouvementée, et trouver un bateau pour embarquer n’est pas facile. Je ne vous parle même pas de la traversée !

Ce second tome est très plaisant à lire : l’intrigue se poursuit, en introduisant des rebondissements inattendus. Le récit est bien écrit, et fait confiance au jeune lecteur – être surpris, être déçu fait aussi partie de la lecture !

En route pour le tome 3 !

L’appel des loups, tome 3 : Le piège de feu par Pascal Brissy

Présentation de l’éditeur :

Un incendie ravage la forêt ! Heureusement, Traqueur est sorti des flammes par une mystérieuse créature, qui se révèle être un chien-loup solitaire.
Lorsque le clan des Hurlevents menace son sauveur, Traqueur doit faire un choix : aider son nouvel ami ou être banni du clan ?

Mon avis :

Dans ce troisième tome mettant en scène Traqueur et la meute à laquelle il appartient, le problème qui se pose à eux n’a rien à voir avec le fonctionnement de la meute, il a à voir avec la nature : le feu détruit la forêt, leur territoire de chasse, met en danger les membres de la meute.

Traqueur se trouve dans une position difficile mais il n’hésite pas à venir en aide à ceux qui en ont besoin, même s’ils ne font pas partie de la meute. Il n’est pas facile d’ailleurs, de s’accorder entre loups quand la survie de la meute est en jeu – il faut bien nourrir chacun.

Fantôme est toujours bien présent – j’ai presque envie de dire « heureusement », parce que sans lui, sans ce personnage hors-norme, hors meute, jamais d’accord avec quasiment personne, les histoires de Traqueur n’auraient pas la même saveur.

Un nouveau personnage apparaît, et il semble appeler à rester.

Bref, ce tome 3 est aussi agréable à lire que les précédents, n’hésitez pas à le faire découvrir aux jeunes lecteurs.