Archive | 16 mai 2020

Premier bilan du challenge Animaux du monde

Bonjour à tous

A deux jours de mon retour au collège, j’ai enfin réussi à dresser le tout premier bilan de la nouvelle session du challenge Animaux du monde. Merci à tous pour votre enthousiasme et vos participations ! Certains participants sont véritablement très avancés !

Voici maintenant le bilan détaillé.

Belette : 1 Le poney rouge de John Steinbeck Le livre de la jungle Walt Disner d’après Rudyard KiplingLes aristochats de Walt Disney 4 Crack chien patagon de Georges Catelin 

Bidib : son billet de présentation  1 Elle qui se laissait dévorer [manhua] 2 Miss Charity, tome 1 : l’enfance de l’art 3 tout conte fée 4 Quentin le monstre trop gentil Odile

jacou33 :  1 Le berger des abeilles d’Armand Lanoux 2 Le loup peint de Jacques Saussey 3 Hotel des piranhas de Philippe de Baleine  4 Un léopard sur le garrot de Jean-Christophe Ruffin 5 Le zèbre d’Alexandre Jardin 6 Alessandro ou la guerre des chiens d’Alain Absire7 L’île des pingouins d’Anatole France 8 La danse du paon de Sharon Maas 9 Massacre sur l’île aux oiseaux de Michel Gardère 10 Munkey Diaries Journal 1957-1982 de Jane Birkin

Joëlle : 1 Une bête à tuer de Jean François Régnier 2 La fin des temps de Haruki Murakami

Light And Smell : 1  Alya et les trois chats d’Amina Hachimi Alaoui 2 Le château du temps perdu de Paul Bruard

Livre d’un jour : 1 Mambo, la lama mégalo de Romain Gadiou 2 Louis Pasteur contre les loups-garous de Flore Vesco

Pat0212 : 

PatiVore : son billet de présentation 1 Des milliard de miroirs de Robin Cousin (FLBLB, 2019, France) 2.  Tamanoir de Jean-Luc André d’Asciano 3.  Diskø de Mo Malø (La Martinière, 2019, France) 4.  Rue du Dragon-couché de CHI Wei-jan (Calmann-Lévy Noir, 2019, Taïwan) 5.  Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman (Robert Laffont, 2018, Angleterre) 6. Le roi des chats de Stephen Vincent Benét (L’éveilleur, 2017, États-Unis) 7.  Watership Down de Richard Adams (Monsieur Toussaint Louverture, 2016, Angleterre) 8. Le Club des cinq et le trésor de l’île de Béja et Nataël (Hachette, 2020, France) 9. Histoires fantastiques du temps jadis (Philippe Picquier, 2002, Japon) 10.Incinération de Laura DiSilverio (Dreamland, 2018, États-Unis) 11. Trois fois la fin du monde de Sophie Divry (Noir sur blanc, 2018, France) 12. Éclat(s) d’âme 1 de Yûki Kamatani (Akata, 2018, Japon) 13. Mamie Polar – ramdam au musée de Régis Delpeuch (Scrineo, 2017, France) 14. Et si les chats disparaissaient du monde… de Genki Kawamura (Pocket, 2018, Japon)

Philisine Cave : 1 Le succulent du Chat – Philippe Geluck  2 Moby Dick – Denis Deprez & Jean Rouaud

Syl (première inscrite, et créatrice du logo) : 1 Le Petit Chaperon Rouge 2 Ça déménage ! de Fred Paronuzzi et Marianne Barcilon

Valentyne : 1 A malin, malin et demi de Rochard Russo 2 Requin d’eau douce d’Heinrich Steinfest  3 La femme du tigre de Tea Obrecht

et Sharon, l’organisatrice : 1 Fablehaven – tome 4 : le temple des dragons de Brandon Mull 2 Le maître des licornes – tome 1 : la forêt des lumières d’Eric Sanvoisin 3 Rendez-vous avec le mal de Julia Chapman 4 Alya et les trois chats par Amina Hachimi Alaoui et Maya Fidawi  5 Plumes et emplumés de Gérard Chevalier 6 Des bleus au cartable de Muriel Zürcher 7 Santa Muerte de Gabino Iglesias Fablehaven – tome 5 : la prison des démons de Brandon Mull 9 Soeurs de sang, tome 1 : L’envol du phénix de Nicki Pau Preto

La Solitude du manager par Segui Nicolau et Migoya

Présentation de l’éditeur :

Au cours de cette nouvelle enquête, Pepe Carvalho est rattrapé par l’époque où il était agent de la CIA. Il se remémore cette rencontre, lors d’un voyage aux États-Unis, avec un certain Antonio Jaumà, manager de la branche espagnole d’une multinationale. Mais voici qu’il se retrouve avec le cadavre de Jaumà, découvert sans slip mais une petite culotte dans la poche. L’affaire semble claire : règlement de comptes autour d’un trafic de filles. Mais l’Espagne émerge à peine de la longue nuit franquiste et abrite encore trop d’individus prêts à tout risquer pour conserver certains privilèges…

Merci à Netgalley et aux éditions Dargaud pour ce partenariat.

Mon avis :

Cela n’a pas dû être un travail facile, et je dois dire que l’adaptation du roman de Manuel Vasquez Montalban est parfaitement réussi, que ce soit du point de vue du récit, ou du point de vue du graphisme. J’ai toujours l’impression que le détective de Montalban est un peu passé à la trappe dans le paysage policier, et c’est dommage.

Pepe est le personnage d’une époque, de son époque, il ne s’en contente pas d’en être le témoin. Il a été prisonnier sous Franco – c’est ainsi qu’il a rencontré Biscooter (c’est ainsi que le nom est écrit ici), il a été agent de la CIA et c’est en se rendant aux Etats-Unis qu’il a rencontré la future victime, Antonio Jaumà, manager de son état, et homme immensément seul, même avec une épouse et des enfants. Pepe veut faire toute la lumière sur sa mort – il est presque le seul.

Seulement, et c’est intéressant, Pepe est un être vivant, il mange – bien – il a des relations avec Charo, il désire d’autres femmes aussi, dort, va au cinéma, pense à tous les privés de cinéma, justement, et se demande auquel il devrait s’identifier. Il se souvient aussi, de la guerre, du franquisme, de la prison. Rien n’est tout à fait fini, et certaines personnes ne veulent surtout pas que cela le soit.

Une bande dessinée pour découvrir l’univers de Pepe Carvalho.

PS : j’ai beaucoup aimé le bonus, qui montre comment Pepe et Biscooter se sont retrouvés.