Archive | 13 mai 2020

Meurtre à Tombouctou de Moussa Konaté

Présentation de l’éditeur :

Le commissaire Habib, assisté de son adjoint Sosso et de Guillaume, un agent du Renseignement français, est chargé d’enquêter sur le meurtre d’un jeune Touareg non loin de Tombouctou. Tandis que la famille accuse un clan rival et que notables et autorités locales tentent de l’écarter, Habib parcourt la ville et, tout en découvrant ses étranges coutumes, se fraye un chemin vers la vérité.

Mon avis :

C’est la toute première enquête du commissaire Habib que je lis, et j’en ressors un peu dubitative, pour la simple et bonne raison que l’aspect policier me paraît passer un peu au second plan, alors que nous découvrons largement le pays, ses villes, mais aussi ses peuples.

Mais reprenons depuis le début, ce sera plus simple : un jeune Touareg a été tué non loin de Tombouctou. Un tireur fou s’en prend à un ressortissant français – et le mot « attentat » est prononcé. Un officier français spécialiste de la lutte anti-terroriste est même dépêché sur les lieux. Il n’est pas le seul, puisque le commissaire Habib et son adjoint Sosso le sont également. Seulement, je n’ai pas souvent eu l’impression qu’ils enquêtaient, plutôt qu’ils se laissaient porter par les événements, et qu’ils devaient lutter contre les groupes d’anciens qui font pression pour que l’enquête officielle cesse et qu’ils mènent la leur – à leur manière. Il doit faire aussi avec le poids des traditions dans les sociétés Touareg, qui doivent faire face à la modernité, au désir de vivre autrement de certains membres de la famille. Ils doivent faire face aussi avec la montée de l’islamisme, bien réelle.

Alors oui, je suis un peu déçue par la lecture de ce roman, parce que j’ai l’impression que beaucoup de faits n’ont pas été suffisamment exploités, comme celles des amitiés de la victime. Quant à la piste du terrorisme, elle tourne rapidement court. La résolution de l’énigme m’a même laissé un goût amer, une fois le coupable identifiée.

Une découverte, oui, mais je n’ai pas forcément envie de relire tout de suite un livre de cet auteur.