Eko – La pierre d’Océan par Benoit Grelaud et Sylvain Even

édition Fleurus – 150 pages.

Présentation de l’éditeur :

Sur une autre planète, à des milliers d’années-lumière de la Terre, vivent les lignums, de petits êtres mi-humains, mi-végétaux.
Eko est l’un de ces lignums, mais il est jeune, intrépide et peu obéissant, ce qui va lui causer bien des ennuis ! Car, en touchant les pierres sacrées, Eko met tout son peuple en danger.
Pour réparer sa bêtise, il doit partir en quête de trois nouvelles pierres, réparties dans des régions hostiles et inexplorées…
Pour ramener la première, la pierre d’océan, Eko le sait : il devra traverser mille épreuves et affronter mille dangers.
Le jeune lignum parviendra-t-il au bout de sa quête et à sauver son peuple ?

Merci aux éditions Fleurus et à Netgalley pour ce partenariat.

Mon avis :

Il était une fois l’histoire d’Eko. Pour moi, ce lignum est un personnage de contes ! Il vit avec ses parents et sa petite soeur. D’abord, il transgresse des règles, très fréquemment, puis il monte d’un cran, il transgresse un interdit – les adultes exagèrent peut-être, sait-on jamais. Et bien malheureusement pour lui, non. Comme dans un conte, les règles sont claires : celui qui a commis l’erreur (et je reste optimiste pour désigner ce qu’a fait Ekp) doit réparer l’erreur. Aussi Eko part seul pour trouver les trois nouvelles pierres, et n’a qu’un laps de temps relativement courts pour y parvenir.

Ce roman nous emmène dans un monde où la magie bénéfique côtoie une magie maléfique dont certains personnages sont les victimes. C’est un monde véritablement extraordinaire et inventif, rempli de personnages nettement caractérisés et, pour certaines, très attachantes – je pense notamment aux maisons vivantes, ou à Schtong, parfois terriblement maladroit.

Au cours de ce voyage, Eko révèle des qualités, comme s’il avait fallu, finalement, qu’il sorte du cocon familial protecteur, qu’il se confronte à l’adversité pour montrer de quoi il était réellement capable. Il se fait des alliés, parce qu’il vient en aide à ceux qui en ont besoin. Venir en aide aux autres n’est jamais une perte de temps, tant que l’on ne cherche pas le profit personnel. Comme dans un conte, les bonnes actions d’Eko lui permettent de gagner des objets magiques, des moyens de transport, de progresser en quelque sorte, dans sa quête et dans la découverte de sa personnalité.

J’espère que le tome 2 pourra paraître sans encombre.

 

5 réflexions sur “Eko – La pierre d’Océan par Benoit Grelaud et Sylvain Even

  1. Pingback: Eko, La pierre d’océan, de Benoit Grelaud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.