Archive | 19 avril 2020

J’avais oublié… Mon blog a dix ans et quelques jours

Nous traversons actuellement un événement tel que je suis passée à côté des dix ans de mon blog – ou plutôt de mes blogs, celui-ci n’est réellement actif que depuis septembre 2012.

Mon premier article de blog c’était Les âmes croisées de Pierre Bottero.

Le tout dernier en date, c’est Waiting for spring tome 1 d’Anashin, un manga, alors que, voici dix ans, je ne lisais pas de mangas.

Trois de mes chats actuels étaient déjà présents voici dix ans : Hastings, Rossignol et Annunziata. Blanche-Neige avait trois ou quatre ans, mais à l’époque, elle ne m’appartenait pas.

Dans les jours à venir, encore beaucoup de mangas seront chroniqués, d’autres livres peut-être aussi, si j’ai le courage de rédiger mes avis.

Je n’ai garde d’oublier les petites dernières :

A l’année prochaine (sans confinement, si possible).

Waiting fort spring d’Anashin

édition Pika – 191 pages

Présentation de l’éditeur :

Mitsuki Haruno a du mal à aller vers les autres, mais elle a décidé de prendre un nouveau départ en entrant au lycée. Pourtant, malgré ses efforts, elle n’arrive pas à se faire des amis aussi vite qu’elle le voudrait. Tandis qu’elle commence à désespérer, voilà qu’elle tombe sur les quatre membres les plus populaires du club de basket dans le café où elle travaille…

Mon avis :

Livre llu le 17 avril dans le cadre de l’opération Reste chez toi avec un manga des éditions Pika.
J’ai envie d’ajouter : chroniqué le 19 avec un peu de retard (je lis énormément de manga en ce moment, pour ne pas dire que je ne lis que cela). Waiting fort springs est un manga mignon, qui semble presque classique au début. J’insiste sur le « presque » parce que nous avons une jeune lycéenne qui s’est fixé un but, se faire des amis dans son nouveau lycée. Ce n’est pas facile, même si quatre membres les plus populaires du lycée viennent dans le café où elle travaille, tout en lui précisant qu’elle doit garder le secret : en effet, ils ne tiennent pas à être harcelés par leurs fans, avoir un lieu où l’on peut être tranquilles, décontractés, cela fait du bien aussi. J’ajoute qu’ils n’ont pas le droit d’avoir de petites amies à cause de problèmes que cela peut soulever (et c’est déjà arrivé au club). Bref, un lycée strict, et un questionnement aussi sur ce que l’on est prêt à faire pour avoir des ami(e)s. En effet, Mitsuki est prête à s’éloigner d’un des garçons, avec lequel elle s’entend bien, pour garder sa seule amie, quitte à lui mentir : Si tu as besoin de rester loin de nous pour te rapprocher d’elle, tu crois vraiment que c’est une amie ? La réponse est non, mais comme la jeune fille est réellement une amie, les événements évolueront normalement, si j’ose dire. Mitsuki reste tout de même dans le souvenir de celle qui fut sa première et grande amie : Aya. Sa réapparition à la fin du tome 1 est pour le moins surprenante, et donne envie de savoir comment la situation évoluera dans la suite de la série.