Les enquêtes du commissaire Léon, tome 5 et tome 6 : Clair de lune à Montmartre et le fantôme de Fellini de Nadine Monfils

Présentation de l’éditeur :

Tu parles d’une maison de repos… De repos éternel, oui ! Juste en face du cimetière de Montmartre, avec une vue imprenable sur l’avenir. « Au Clair de lune », les pensionnaires devraient vivre une retraite bien méritée : pas la mort en bas d’un escalier, la tête dans un pot de fleurs ! À l’enterrement de Mémé Pigeons, ex-pilier de comptoir du Colibri, le commissaire Léon flaire le sac de noeuds de vipères. Et ce n’est que le début d’une longue série. Mais si cette pétée de Ginette, la mère du commissaire, s’en mêle, c’est la cata !

Mon avis :

J’ai lu Clair de lune à Montmartre dans le train qui m’emmenait à Paris pour voir Montmartre. Logique, pratique.
L’enquête n’est pas de tout repos pour le commissaire, qui doit découvrir qui assassine les pensionnaires d’une maison de retraite, certains plus attachants que d’autres. Il reçoit l’aide inattendue et pas vraiment voulue de sa mère, qui se fait fort de devenir pensionnaire de cette maison de retraite pas vraiment accueillante et d’aider son fils unique à démasquer le coupable. Il faudrait, en même temps que le fils entre dans la police, assurer aussi un statut à part à la mère de celui-ci, qui ne ménage pas sa peine et ne manque surtout pas d’idées pour démasquer le meurtrier. Je n’oublie pas Babelutte, qui vit des moments particulièrement difficiles depuis que le commissaire a développé une passion pour le tricot.
Si l’enquête est saignante, à tout point de vue, la vue de Montmartre est magnifique.J’ai aimé m’y promener à travers ces pages comme je m’y suis promenée dans la réalité. J’ai donc enchaîné avec le tome suivant Le fantôme de Fellini

Voici le résumé : Jeannot, le patron du Colibri, bistrot montmartrois, a gagné un voyage pour 6 personnes à Rome. Évidemment, tout ne se passera pas comme prévu… Une bonne dose d’exotisme teintée d’humour noir et de suspense.

Mon avis : Combien de fois faudra-t-il le dire ? Un policier ne doit jamais partir en vacances, ja-mais. Même quand il est invité par ses meilleurs amis. Même quand il s’agit de visiter la ville éternelle en plein jubilée. Même quand on part sur les traces de Gelsomina. Ja-mais vous dis-je, parce que les ennuis ne font que commencer, et les cadavres décapités aussi. le commissaire passe aussi un temps fou non pas à visiter Rome, mais à chercher au poste de police ses amis, surtout Irma, la travelo-ménagère qui a un léger souci avec la langue italienne. Ne parlons pas de ceux qui trouvent des cadavres avec une facilité déconcertante, même le Pin’s sera concerné.
Une enquête sanglante, et quelques regrets pour le commissaire Léon.

 

7 réflexions sur “Les enquêtes du commissaire Léon, tome 5 et tome 6 : Clair de lune à Montmartre et le fantôme de Fellini de Nadine Monfils

  1. Pingback: Mois du polar 2020 | deslivresetsharon

  2. je ne connais pas, cette série à l’air amusante. Est-ce qu’on peut lire les tome dans le désordre ? Je tenterais bien celui qui prends Rome pour décor 🙂

  3. Pingback: Challenge Petit Bac 2020 : Première grille! – Enna lit, Enna Vit!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.