La cité des ténèbres, tome 6 de Cassandra Clare.

Mon avis :

Lire un livre de 800 pages, même quand il conclut une double trilogie, ce n’est pas facile facile. J’ai d’ailleurs fait une pause au milieu du livre – ce qui correspondait justement à un basculement de l’action. Pas de regrets de quitter les personnages puisque je sais qu’il est possible de les retrouver, quelques années plus tard.

Sébastien est le fils de Valentin. Mauvaise nouvelle : il est encore plus déterminé et a encore moins de scrupules que son père.

Je pense que je vais être détestée par les fans, mais pour moi, ce fut le tome de trop. Trop long, trop de personnages, trop de complications dans l’intrigue. Bref, pour moi, la lassitude est là, et en dépit des portes ouvertes pour la suite, je sais que je ne poursuivrai pas la lecture de cette saga.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.