La voix du diable de Sylvie Brien

Présentation de l’éditeur :

Vipérine n’a décidément jamais le temps de s’ennuyer! La jeune détective et sa tante sont chargées cette fois-ci d’enquêter sur la mort mystérieuse d’un journaliste. Drôle de journaliste, d’ailleurs… Tous les témoins n’ont qu’un mot à la bouche: « Bien fait pour lui ! » Pourquoi une telle haine ? Pour élucider cette énigme, le tandem de choc va devoir se montrer perspicace en diable !

Préambule (pour la troisième fois, en ce moment, cela m’apaise).

Il est des personnes qui, quand il voit un livre de littérature jeunesse, ne cherchent pas à aller au-delà. Oh, c’est de la littérature jeunesse donc cela ne vaut pas la peine de le lire, pas la peine de perdre son temps. Net et sans bavure. Ils ne savent pas ce qu’ils ratent à cause de leurs préjugés.

Mon avis : 

Quatrième et dernier volume des aventures de Vipérine Maltais parues à ce jour. l’ouvrage a plus de dix ans, je ne pense donc pas qu’un cinquième volume voit le jour, et c’est dommage, parce que Vipérine et sa tante sont deux personnages très attachants, parce que très humains. Prenez par exemple Olivine, jeune soeur de Vipérine : elle souhaite vivre une vie de femme au foyer, avec un mari et quatre enfants, elle n’a pas d’autres ambitions. Qu’à cela ne tienne ! Sait-Ignace la confie aussitôt à un couvent où elle pourra acquérir tous les savoirs nécessaires pour être une bonne épouse, de la couture à la cuisine. Rien de tel pour lui faire bien prendre conscience du « bonheur » à être une femme au foyer. Moderne, Saint-Ignace ? Oui ! Nous découvrirons un autre pan de son passé dans ce livre, qui apporte un nouvel éclairage sur le fait qu’elle soit si humaine, et qu’elle prenne tant soin de ses nièces.

Ce quatrième volume est celui des retours, puisque c’est le frère Majorique qui vient solliciter l’aide de Vipérine. Son cousin est mort, d’une crise cardiaque, dit-on. Lui est cependant persuadé, même si aucune preuve n’existe, que son cousin a été assassiné. Vipérine et sa tante se rendent donc à Québec, après avoir auparavant déposé Olivine au couvent, au bon soin de soeur Joseph-Arthur, personnage que l’on verra peu mais qui est de la même trempe que Saint-Ignace.

Au cours de leur enquête, la tante et la nièce découvriront pire que ce qu’elles ont imaginé – et l’on se dit qu’il est des jeunes filles qui n’ont pas eu la chance de croiser des personnes prêtes à les aider comme Pollène fut aidée. Ce roman nous rappelle, toujours, qu’il suffit que des personnes laissent faire pour que d’autres fassent le mal. Et pour un Jacquelin dont l’oncle prend soin, malgré un caractère rigide, combien de Pollène furent abandonnés, délaissées ? Sarfato, la victime, n’est devenu une victime que par sa mort subite, lui qui a trahi ses amis, exploité les secrets,uniquement pour son profit personnel. Et quand sera découvert ce qui a entraîné sa mort, on ne pourra pas s’empêcher de dire qu’il y a une justice.

4 réflexions sur “La voix du diable de Sylvie Brien

    • Oui, et je peux te dire qu’en faisant mon arbre généalogique, j’ai trouvé de jolies choses – et des personnes pour me dire que ce n’était pas leur vrai prénom. Forcément : sur l’acte de naissance, de mariage et de décès, on met un pseudo.
      Bien sûr ! Je sens que le premier qui me refait une remarque sur mes lectures, je l’emplafonne.

      • Si j’entends au JT qu’une gentille fille calme a pété un câble soudainement et à emplafonné un type qui avait eu le malheur de faire une remarque sur sa lecture jeunesse, je saurai que c’est toi !

        Tu veux que je t’apporte quoi, en cellule ? Des oranges ou des livres ?

  1. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 5] – Muti et ses livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.