La Seizième Clé par Eric Senabre

Présentation de l’éditeur :

Dans l’immense manoir d’Hemyock, la vie d’Oswald est plutôt confortable : tout un personnel lui est dévoué pour qu’il développe ses talents de jeune prodige. Une étrange maladie lui interdirait tout contact avec l’extérieur : aussi ne connaît-il ni ses parents, ni le monde qui entoure la propriété. Mais à l’approche de ses 16 ans, le garçon s’interroge de plus en plus sur les zones d’ombre que compte son existence.
Venue de nulle part, une jeune fille le contacte secrètement et l’incite à fuir avec elle. Mais comment sortir de ces murs ? Devant eux, le mystère est bien plus grand qu’ils ne l’imaginent…

Merci à Netgalley et aux éditions Didier Jeunesse pour leur confiance.

Mon avis :

Il n’est pas un peu insupportable, Oswald ? Il faut dire que tous se plient à ses caprices, qui lui permettent de développer son rare talent pour la poésie, talent qui le pousse à inventer une langue afin de mieux servir sa prosodie. Il a tout de même de légers soucis, Oswald : des criss de migraine très douloureuses, des malaises, et parfois, l’impression que des événements lui échappent. Il faut dire aussi que sa vie est plutôt curieuse : il a des professeurs, un personnel entièrement dévoué à son service, mais aucun camarade de son âge. Autre fait caractéristique : à chaque anniversaire, il est soumis à une cérémonie des clefs, à laquelle succède, invariablement, un malaise assez important. Beaucoup de mystère donc, pour un adolescent qui ne manque pas de curiosité.
Puis, un jour paf ! l’accident, la mouche dans le lait : un instrument oublié dans sa chambre lui permet de soulever un léger pan du mystère, et une rencontre étonnante lui éclaire encore plus l’esprit – mais pas forcément celui du lecteur.
Oui, c’est une intrigue complexe que nous présente ce roman, jouant sur le temps et sur l’espace. Je ne dis pas qu’elle n’est pas facile à suivre, je dis simplement qu’il faut être bien accroché pour suivre les distorsions et les télescopages dont l’auteur sait si bien jouer, les intégrations et les absorptions aussi. Il faut l’être aussi pour comprendre les enjeux du roman, qui nous montrent jusqu’où l’on peut aller au nom de la science, et de ses intérêts personnels. Si je peux comprendre que l’on s’acharne pour sauver une personne que l’on aime, je ne comprends pas nécessairement que l’on entraîne avec soi des dizaines d’autres personnes, et tant pis pour les dégâts sur elle.
Fait intéressant, les arts sont montrés comme étant aussi importants que les sciences, quoi qu’en pensent certains esprits chagrins.
La seizième clé est un roman virtuose, très réussi.

9 réflexions sur “La Seizième Clé par Eric Senabre

  1. Merci pour cette chronique ! J’en profite d’ailleurs pour dire que vous êtes la première personne (en tous les cas, la première que je lis) à relever l’importance des arts dans, disons… la compréhension du monde. C’était à vrai dire LE thème qui me tenait le plus à coeur en écrivant le livre.

  2. Pourquoi pas ? Une lecture qui a l’air sympa pour les gens qui ont une PAL normale… Tiens, au fait, tu as écrit « des criss de migraine »… je suppose que tu parles de « crises » et pas de l’insulte québécoise ! 😆

  3. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 2] – Muti et ses livres

  4. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 3] – Muti et ses livres

  5. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 4] – Muti et ses livres

  6. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 5] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.