Le moine de Moka de Dave Eggers

Présentation de l’éditeur :

L’histoire vraie de Mokhtar Alkhanshali, jeune américano-yéménite, qui va tenter l’impossible pour redonner ses lettres de noblesse au café du Yémen. Mokhtar a 24 ans et travaille comme portier dans un prestigieux immeuble de San Francisco lorsqu’il découvre l’histoire fascinante de l’invention du café, et la place centrale que le Yémen y occupe. Jeune homme brillant, autodidacte et particulièrement débrouillard, il quitte alors sa famille et les États-Unis pour retourner sur la terre de ses ancêtres, afin de rencontrer les cultivateurs, cueilleurs et trieuses aux quatre coins des régions les plus reculées du pays.

Merci aux éditions Gallimard, à Léa et au Picabo River Book club pour leur confiance.

Mon avis : 

Le moine de Moka est avant tout l’histoire d’un voyage. Non pas l’histoire du trajet du café des champs de caféiers à notre tasse (encore que…) mais le voyage qui a mené Mokhtar Alkhanshali a devenir lui-même, lui qui, selon certains membres de sa famille, valait moins qu’un âne, le genre de remarque qui aurait peut-être conduit quelqu’un d’autres sur le divan d’un psy pour n’en plus bouger.

Sauf que Mokhtar a presque 25 ans. Il contemple sa vie, ce qu’il a fait jusque là, et cela ne le satisfait pas vraiment. Alors oui, il a excellé dans différents métiers, qu’il a quitté parce que cela ne lui convenait pas – comme chez ce vendeur de voiture qui s’arrangeait pour paraître conciliant d’un côté, avant de reprendre l’avantage financier de l’autre, l’argent n’a pas d’odeur. Le café, lui, en a. Et c’est presque par hasard, que Mokhtar se plongera dans les origines du café, découvrant que son pays, le Yémen, est pour beaucoup dans sa découverte.

Il y a de la candeur et de la détermination chez ce jeune homme qui vit un retour au source en retournant dans son pays pour recréer une route du café, et surtout, une nouvelle manière d’exploiter ce café yéménite qui n’a pas vraiment la cote auprès des spécialistes. Candeur, parce qu’il ne connaît que peu de choses à la manière de cultiver les caféiers, de cueillir les grains, encore plus d’exporter le tout, détermination parce qu’il va tout mettre en oeuvre, y compris devenir le premier yéméno-américain à obtenir le Q-Grader.

Yéméno-américain et musulman, et malheureusement, la question religieuse a son importance dans un pays – l’Amérique – plus refermée sur elle-même que certains ne le croient ou ne veulent le voir. Etre musulman et voyager, puis revenir aux Etats-Unis peut vous placer dans des situations que n’aurait pas renié Kafka.

Et il ne faut pas oublier, justement, le Yémen, ce pays dont on parle très peu, pour ne pas dire pas du tout, ce pays dont les habitants eux-mêmes ne connaissent pas la beauté, parce qu’ils se déplacent très peu, parce qu’ils n’ont pas la possibilité de le faire non plus. Des vies difficiles, des conditions de travail redoutables et la guerre qui fait irruption au moment où le projet de Mokhtar était vraiment sur la bonne voie, pour ne pas dire presque concrétisé.Et là, en lisant le récit de ses pérégrinations à travers le Yémen, on se dit vraiment que les Etats-Unis n’ont pas été à la hauteur pour aider leurs ressortissants, se lavant les mains de ce qui pourrait survenir. Ahurissant aussi de lire la violence quotidienne, la douleur, le fait que les terroristes profitent de tous les événements, y compris les plus tragiques, pour tuer encore plus.

Le moine de Moka est une épopée moderne, à la fois drôle et tragique : vous ne verrez plus votre tasse de café de la même façon.

 

3 réflexions sur “Le moine de Moka de Dave Eggers

  1. Pingback: Dave Eggers, Le moine de Moka – Lettres exprès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.