L’atelier des sorciers, tome 4 de Kamome Shirahama

Présentation de l’éditeur :

Agathe s’est inscrite au deuxième examen du monde des sorciers qui lui permettra de pratiquer la magie en public. Kieffrey, Coco et les autres apprenties l’accompagnent sur place, mais la présence néfaste de la Confrérie du Capuchon va bientôt venir troubler le bon déroulement de l’épreuve…

Quel est le but de cette étrange organisation ?

Mon avis :

C’est avec plaisir, tant au point de vue de l’intrigue que du graphisme que j’ai lu ce quatrième tome – les dessins sont absolument superbes, ne ratez pas les décors, véritablement réussis, qui donnent envie de s’attarder sur les images.

L’intrigue pourrait paraître simple, dans ce quatrième tome : Agathe et Trice doivent passer le second examen du monde des sorciers. Quatre sont obligatoires, le cinquième, peu de magiciens le passent puisqu’il est destiné à obtenir le droit d’avoir des apprentis, bref, d’enseigner. Un troisième apprenti est présenté à l’examen. Non, pas Coco, ni une autre apprentie de Kieffrey, mais Yinny, nouveau personnage qui a déjà raté cet examen. Pourquoi ? Parce que son maître ne cesse de le dévaloriser, au lieu de l’aider à progresser. Par contraste, il montre à quel point Kieffrey, l’anticonformiste, est un pédagogue doué, qui souhaite uniquement amener ses élèves à trouver leur voie et à aller le plus loin possible sur cette voie. L’élitisme ? Non, ce n’est vraiment pas pour lui. A ce sujet, l’histoire de la ville de Romodon est exemplaire, et montre jusqu’où l’on peut aller au nom d’une soi-disant excellence. Fable ? Pas tant que cela : on peut constater, si l’on se tourne vers le passé, que ce postulat a conduit à sa perte des civilisations, ou , plus modestement, des institutions.

Si nous étions dans un manga ordinaire, tout se passerait presque bien. Passer un examen, quoi de plus banal ? Sauf que tout oppose Agathe et Trice : l’une est parfaitement dans la norme, l’autre veut s’écarter de la norme. Quant à la confrérie du Capuchon, je dirai simplement qu’elle n’y va pas de main morte pour parvenir à ses fins, nous offrant ainsi quelques unes des images les plus spectaculaires et les plus angoissantes aussi.

Un quatrième volume tout en tension, et un cinquième tome qui paraîtra le 2 octobre.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.