Il suffit d’une balle (Mais tout s’explique…) par Grégoire Lacroix

Présentation de l’éditeur :

Ce polar philosophique renferme le troublant témoignage d’un homme qui découvre, par hasard, qu’il est surdoué. Dopé, voire grisé par son imposant Q.I, il s’autorise alors à donner son avis sur tout. Y compris sur la vie privée de son voisin, Édouard de Padirac (rez-de-chaussée; porte de gauche.) Gentil voisin, mais un peu inquiétant tout de même… surtout lorsqu’il l’implique dans un meurtre. En effet, un individu est retrouvé inanimé chez de Padirac, une balle entre les deux yeux. En tant qu’agent du SORG, notre « surdoué » croit pouvoir gérer rapidement la situation, mais il se trompe. Cette fois, il éprouvera beaucoup de difficultés à éclaircir l’affaire. Mais que s’est-il passé ?!

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et surtout les éditions Flamant noir pour ce partenariat qui m’ont permis de découvrir ce roman en avant-première.

Le héros, personnage principal et narrateur de cette histoire, c’est Grégoire. Il est un surdoué, qu’on se le dise, et depuis qu’il l’a découvert, il se sent pousser des ailes. Comment l’a-t-il découvert ? Oh, c’est tout simple : il a passé un test sur Internet, et les résultats le comblent de joie. Par conséquent, il ne cesse de donner son avis de surdoué (et d’agent du SORG) sur à peu près tout, et n’entend pas s’embarrasser avec des choses inutiles. Et parmi celles-ci, nous avons non pas son voisin Edouard, encore moins sa compagne Elena, mais le cadavre qui se trouve malheureusement dans le jardin de son voisin Padirac : à chacun de résoudre ses propres problèmes ! cependant, on est un surdoué – ou on ne l’est pas, et Grégoire ne peut pas s’empêcher d’enquêter un peu.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas tant l’enquête qui est prioritaire que les réflexions philosophiques de Grégoire. Je vous rassure tout de suite, elles sont claires compréhensibles, originales, pas du tout déconnectées du réel comme peuvent l’être certains philosophes – oui, ceux qui me connaissent savent à quel point j’apprécie peu cette matière, qui me le rend bien. En effet, la philosophie de Grégoire (qui rime avec le prénom de son voisin Edouard) est caustique, appuyant parfois là où cela fait mal, comme lorsqu’il parle des coachs – ou des multinationales. Edouard, son cher voisin, n’est pas en reste, lui qui est loin de se simplifier la vie.

Bref, un polar – oui, l’enquête sera résolu – hors-norme, à l’écriture brillante.

19 réflexions sur “Il suffit d’une balle (Mais tout s’explique…) par Grégoire Lacroix

    • Je viens de faire un test pour savoir si je suis faite pour être prof, voici la réponse :  »

      Oui Vous avez déjà le comportement d’un prof ! Autoritaire juste ce qu’il faut, et en même temps attentif aux autres, patient, vous êtes aussi sûr de vous, soucieux de progresser et curieux. Ce métier pourrait même vous apporter de grandes satisfactions, car vous avez déjà une approche assez juste de sa pratique.
      Pour en savoir plus sur ce métier.
      Pour découvrir les études qui mènent à ce métier.
      « 

        • Cependant, selon eux, je suis plus faite pour être professeur des écoles Vous êtes un pédagogue. Vous savez expliquer les choses avec clarté et patience. C’est indispensable pour devenir professeur des écoles, un métier qui semble vous convenir. Les plus petits ont parfois besoin d’être re/cadrés, et les parents d’être rassurés. Avec vous, pas de conflit, vous avez le sens du dialogue. D’autant que vous avez bien compris le rôle de ce professionnel dans l’éducation des plus jeunes.

          Depuis tout petit, vous jouez à la maîtresse, dans votre chambre, en inscrivant la date sur votre tableau à craies et en déroulant les fondamentaux, en maths, français, histoire-géo, langue… Vous avez hâte de faire cela « pour de vrai ».

          Une autre de vos forces, c’est votre profil optimiste et innovant : vous aimez proposer, organiser, parfois en bouleversant les codes, mais toujours avec rigueur. Avec vous, le programme de maths sera bien bouclé à la fin de l’année !

          Les études longues et les concours ne vous font pas peur, mais vous attendez avec impatience la deuxième année de master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) pour vous familiariser avec le terrain.

  1. Pingback: Premier bilan du challenge Thriller et Polar 2019-2020 | deslivresetsharon

  2. Pingback: Bilan n° 2 du challenge polar et thriller 2019-2002 | deslivresetsharon

  3. Pingback: Il Suffit d’une Balle : Mais tout s’explique… de Grégoire Lacroix – Nisa lectures

  4. Pingback: Bilan n°3 du challenge Polar et thriller 2019-2020 | deslivresetsharon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.