Dossier Evan Cartier – Tome 2 – Cité secrète par Déborah J. Marrazzu

Présentation de l’éditeur :

Le jeune hacker Evan et les chasseurs de reliques du groupe Vigilance sont sur la piste du Chintamani, plus connu sous le nom de pierre philosophale. Cet ancien artefact permettrait de guérir les maladies et surtout d’accomplir tous les souhaits de celui qui le possède. Les plus dignes comme les plus odieux. Si la Légion de l’oeil d’Horus s’en emparait, une terrible catastrophe pourrait se produire. Voilà Evan et Vigilance lancés dans une nouvelle course contre la montre à travers le monde. Qui trouvera la pierre philosophale en premier ?

Merci aux éditions Hachettes et à Netgalley pour ce partenariat

Mon avis :

Si vous vous appelez Evan Cartier, préparez-vous à vivre des moments difficiles. Oui, être lycéen et avoir la rude tâche de contrer la Légion de l’oeil d’Horus n’est pas facile tous les jours. Heureusement, il peut compter sur les chasseurs de reliques de Vigilance, mais aussi sur son amie Louise et, bien entendu, sur sa grand-mère. Il peut aussi compter sur son humour, et il lui en faut, quand on voit ce qu’il doit affronter :

Quand je pense que nous avons touché le fond, nous nous enfonçons encore. 

Je vous rassure, Evan n’est pas pessimiste, il est simplement un fin observateur de la situation.

L’improvisation comme stratégie, sur un malentendu, ça peut marcher, non ?

Comme le premier tome, le récit est raconté de son point de vue. Cependant, quelques chapitres nous permettent de plonger au cœur de la Légion, et d’en savoir un peu plus sur son absence de scrupules, mais aussi sur des alliances inattendues au sein de cette organisation. Le pouvoir et la puissance sont les seules choses qui les intéressent – vaste programme. Les scrupules, ou pire, ce que l’on nomme « empathie » ? En examinant de très près, avec une excellente loupe, on peut en voir un peu, pour Benoît, atteint d’une maladie que les médecins peinent à identifier, encore plus à soigner, sinon, ce sentiment leur est totalement étranger, tout comme tout ce qui ne peut servir leur ambition. Vaste sujet.

Lire Dossier Evan Cartier est aussi ne jamais être tranquille. Le lecteur sait depuis le premier tome que tout peut arriver, que personne n’est à l’abri, quel que soit le camp auquel les personnages appartiennent. Les « méchants » ne sont pas simplistes, bien au contraire, leurs facettes sont multiples, les « gentils » ne l’ont peut-être pas toujours été : chacun a le droit de changer, et même plusieurs fois. Ils ne sont surtout pas à l’abri : faire partie de Vigilance ne vous rend pas invulnérable tel James Bond.

A bientôt pour le troisième tome !

3 réflexions sur “Dossier Evan Cartier – Tome 2 – Cité secrète par Déborah J. Marrazzu

  1. Pingback: Premier bilan du challenge Thriller et Polar 2019-2020 | deslivresetsharon

  2. Pingback: Adventureland – Tome 1 La quête du maître des clés par Jason Lethcoe | deslivresetsharon

  3. Pingback: Bilan n° 2 du challenge polar et thriller 2019-2002 | deslivresetsharon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.