Archive | 25 juin 2019

Évill Le Destin des Proscrits par Taï-Marc Le Thanh

Présentation de l’éditeur :

Évill, 14 ans, meurt dans une explosion. Il est immédiatement recueilli par Sidérius, un dieu chargé de l’amener, comme tous les défunts, sur la merveilleuse planète Ésiris. Mais au moment de franchir cette frontière, Évill fait soudainement marche arrière, saisi d’un sentiment instinctif de fuite. Il rejoint alors les « Proscrits », condamnés à survivre sur Terre à l’état de spectre. Le jeune garçon apprend qu’Ésiris n’a rien d’un paradis, mais tout d’une prison dorée gouvernée par des dieux tout-puissants qui veulent anéantir la Terre pour se nourrir de sa force. Forgés de courage et déterminés par une soif de liberté, les Proscrits vont tout faire pour contrer cette menace. Très vite, tous comprennent qu’Évill est l’Élu, et sans doute leur seule chance de sauver le monde du chaos.

Merci à Netgalley et aux éditions Didier Jeunesse pour leur confiance.

Mon avis :

Je découvre Taï-Marc Le Thanh avec ce livre. Je regrette de ne pas l’avoir découvert plus tôt.
J’ai aimé… tout, dans ce roman profondément émouvant, unique, singulier, qui mêle monde des morts et monde des vivants. J’ai aimé que l’attachement que les personnages ressentent les uns pour les autres, le lien particulier entre mère et enfant, même si certaines mères sont assez hors-norme, ce n’est pas June et Bébé Bob qui diront le contraire, ni Lafayette.
C’est un roman de littérature jeunesse sans joliesse, sans gentillesse, sans inutile précaution aussi. Les dieux ne reculent devant rien, et ne sont pas à quelques actes de cruauté près. Bref, un livre de littérature jeunesse qui ne prend pas ses jeunes lecteurs pour des idiots.
Je me suis laissée emporter par cet univers parfaitement construit, par cette plume, ce style singulier. Oui, Evill est l’élu qui doit sauver le monde, si ce n’est que la manière dont il accomplira sa mission est singulière, comme tout le reste.
Un coup de coeur, tout simplement.