Louisiana de Kate Di Camillo

Présentation de l’éditeur :

Louisiana vit seule depuis toujours avec sa grand-mère dans une grande précarité. Mais la vieille dame a le talent de transformer le réel en épopée ou en conte de fée. En pleine nuit, elle entraîne sa petite fille dans un voyage sans retour. Louisiana n’a pas le temps de dire au revoir à ses amies ni à son chat Archie. Sa grand-mère veut atteindre la Georgie au plus vite pour briser le mauvais sort qui pèse sur toute la famille. La fillette devra faire face à la folie grandissante de la vieille dame ; au risque d’en apprendre davantage sur son passé…

Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Netgalley pour ce partenariat.

Mon avis :

Ce roman est un court moment de la vie de Louisiana. C’est elle qui nous raconte son histoire, histoire qu’elle subit, comme on oublie trop souvent que les enfants les subissent. On nous montre très souvent des enfants débrouillards, qui vivent des aventures extraordinaires, avec des parents équilibrés qui tentent de les canaliser. On nous montre rarement des enfants ballotés par des adultes instables. Louisiana est orpheline, ce qui est déjà douloureux. Elevée par une grand-mère extrêmement pauvre, elle doit tout abandonner du jour au lendemain, maison, école, amies, animaux de compagnie, pour lever une malédiction familiale.

Cela pourrait être une grande épopée. C’est surtout une fuite en avant, un road trip avec pas un sou en poche, pas même de quoi se payer un casse-croute. Autant vous dire que je ne vous parle même pas de de l’essence dans la voiture, ou de la chambre d’hôtel pour la nuit. Louisiana a beau être avec sa grand-mère, elle est profondément seule, et suffisamment âgée, mature pour comprendre la différence entre la débrouillardise et le fait d’embobiner les gens – le tout est d’y parvenir, puis de partir, avant qu’ils se rendent compte de quoi que ce soit. Les ennuis dentaires de la grand-mère vont modifier le cours des choses.

Oui, Louisiana va faire de belles rencontres, avec des personnes à la fois fantaisistes et réalistes. On peut cuisiner de superbes gâteaux pour la tombola annuelle et prendre soin des siens. Bien sûr, parfois, Louisiana n’a pas le réconfort ou la solution qu’elle aimerait, comme avec le pasteur – il est cependant bien plus bienveillant que certaines femmes du coin.

Louisiana – le personnage. Louisiana – le roman d’une immense précarité dans une Amérique quasiment intemporelle, où l’on peut fuir sans laisser d’adresse, traverse un état puis un autre, ne pas laisser de trace, enfin – oui, c’est possible de tendre à l’invisibilité – même si je n’ai pas l’impression que cette histoire prend place à l’heure du numérique. Parfois, on peut se demander comment certains « faits » ont pu être possible. L’important est que l’auteur parvienne à nous les faire croire. Puis, ils n’ont été possible que parce que Louisiana était encore suffisamment jeune pour ne pas être à même de creuser certains faits. Il a été bon que sa route croise celles de certains adultes, capables de la rassurer, et de remettre les faits en perspective.

Tranche de vie, oui, et preuve que de la Floride à la Georgie, il n’y a parfois qu’un pas.

2 réflexions sur “Louisiana de Kate Di Camillo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.