Archive | 17 avril 2019

Choubi Choubi tome 7 de Konami Kanata

Présentation de l’éditeur :

Ça y est, Choubi-Choubi est devenue un bon gros chat ronronnant. Elle a enfin atteint l’âge de raison et s’est forgée au fil des ans sa propre philosophie, ne pas trop s’activer et profiter d’une vie tranquille et douillette auprès d’une mamie sympa. Mais tout ceci est sans compter sur Chi le chaton et autres bestioles qui vont l’éloigner de sa confortable demeure. Alors pourquoi ne pas rejoindre cette minette bien dodue et vous relaxer auprès d’elle ?

Mon avis :

J’aime les chats, ce n’est pas un secret, et j’aime beaucoup le manga Choubi Choubi, qui met en scène une bonne grosse mémère. Ce septième tome nous offre à nouveau des scènes de la vie quotidienne, dont l’une, au moins, m’a franchement fait rire. Oui, mémé la cherche partout pour la nourrir, et trouble successivement le sommeil ou les activités de tous les chats du quartier. Mais où peut bien se cacher Choubi-Choubi ? Et bien… elle est accrochée au sac de croquettes ! Oui, la nourriture est très importante pour Choubi-Choubi, elle ne rate pas une occasion de manger, un peu ici, un peu là, de tester de nouveaux plats, et même de se rendre à la fête du mochi – à ses risques et périls, il faut bien le préciser.
Nous explorons à nouveau des situations type, comme la fête de Noël, ou  l’arrivée du printemps qui voit Choubi-Choubi se rêver en lutin. Le froid est là, aussi, et elle ne laisse pas de chercher à se réchauffer. Cela nous fait penser aussi que l’hiver est rude, pour les chats, et pour les personnages âgées. Heureusement, la solidarité féline est là, et la solidarité humaine aussi. Même si mémé vit seule avec sa grosse mémère, elle n’est jamais oubliée de ceux qui vivent non loin d’elle, et Choubi-Choubi non plus.
A ne pas rater non plus, la pochette surprise spécial chat est un cadeau très original, il suffit qu’elle soit adaptée à la taille d’une mémère.
Ce septième tome ravira les fans.