Réveil difficile – mardi 16 octobre 2015

Bonjour à tous

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman qui a été un coup de cœur, mais avant cela, je voulais dire quelques mots sur l’événement qui fait que j’ai eu beaucoup de mal à m’endormir hier soir : l’incendie de Notre-Dame de Paris. Je ne me vois pas récrire sans en parler.

Parce que je me suis dit que, peut-être ce matin, je me réveillerai et que la cathédrale serait effondrée.

Alors, bien sûr, dès hier soir, les commentaires négatifs fusaient sur les réseaux sociaux – oui, la bêtise crasse ne prend pas de vacances.

Notre-Dame de Paris, c’est notre histoire. C’est un monument qui, contrairement à « ma » cathédrale (Rouen) n’a pas été touché lors de la seconde guerre mondiale, c’est une cathédrale dont la cloche (Rouen, encore) ne s’est pas effondré sur son parvis.

Aujourd’hui, nous sommes en 2019, et nous oublions que nos monuments, même en cours de restauration, sont fragiles. Ne l’oublions pas.

 

18 réflexions sur “Réveil difficile – mardi 16 octobre 2015

  1. entendu le nom de Victor Hugo ce matin seulement, Viollet-le Duc… vu sur un petit écran la flèche tomber, « ça fait qqchose »… ce qui serait bien, -on parle beaucoup avenir ce matin- ce serait de nous redire toute l’histoire de ce monument. il semble qu’il fédère.

  2. C’est terrible mais ça sera rebâti. En été 1990, je suis allée visiter Dresde qui était « passé à l’ouest » depuis quelques mois seulement. Comme la restauration du patrimoine n’était pas la priorité de la RDA, la cathédrale était restée dans son état de 1945, a savoir un gros tas de gravats. C’était un spectacle de désolation, elle était bien plus abimée que Notre dame et maintenant c’est une magnifique cathédrale baroque comme neuve. Je suis sûre que votre cathédrale renaîtra aussi de ses cendres.

    • Oui, il faut l’espérer.
      A Rouen, la cathédrale a subi bien des avanies, la dernière en date lors de la tempête de 1999 (effondrement d’un clocheton). En 1944, elle a reçu quatre bombes, il a fallu douze ans pour reconstruire.

  3. Malheureusement les réseaux sont le terreau de la bêtise humaine ! Au-delà de la religion, c’est un emblème qui s’est effondré. Mon fils, 12 ans, me disait hier mais pourquoi les journalistes ne parlent que des catholiques ? Nous on est pas catho pourtant on a envie de pleurer 😪

  4. Il y a de la bêtise crasse, mais minoritaire. J’ai surtout lu des gens en état de choc, en train de pleurer, en communion devant un patrimoine commun. Elle sera « reconstruite » pas à l’identique bien sûr, car l’architecture gothique, c’est terminé. À charge aux ingénieurs d’aujourd’hui d’être aussi brillants que leurs prédécesseurs !

  5. Moi je suis trés triste, cette cathédrale pour moi tout comme la Tour Eiffel c’est Paris.Au dela du monument religieux c’est une super batisse, comme Pativore je suis sure qu’elle sera reconstruite.

    • Oui, c’est une superbe batisse, et peu importe que l’on soit croyant ou non, c’est un symbole.
      Je me fais la réflexion que dans les films américains dit « d’action », on détruit la tour Eiffel, mais je n’ai pas souvenir que l’on se soit attaqué à Notre Dame.

  6. C’est très triste. Je crois que le temple d’Artemis, une des sept merveilles du monde antique a été entièrement détruit par le feu.
    Mais Notre Dame va se remettre!

  7. Bonjour Sharon que Notre-Dame se remette sur pied et redevienne la cathédrale que l’on connaît depuis toujours. Je n’ai pas encore osé aller la voir. Cela me fait trop de peine et pourtant je travaille pas loin. Bon week-end de Pâques.

    • Bonjour Dasola, oui, exactement, et peu importe le temps que cela prendra. J’y suis allée, avec deux amies, jeudi. Nous étions de passage à Paris et nous avons voulu aller la voir. Merci, bon week-end de Pâques à vous aussi.

  8. J’avais craint aussi une totale disparition, mais ouf, si je puis dire, ce n’est pas le cas. J’adore ND et ça m’a fait mal, même s’il n’y a pas eu mort d’Hommes.

    Par contre, ce qui me fait marrer doucement (pour ne pas hurler), c’est le fait que pour sa rénovation qui était en cours, le ministère de la culture s’était engagé à verser 40 millions d’ici 2029, ce qui fait 4 millions par an, or la pose d’un échafaudage en coûte déjà 2, de millions. Sa rénovation avant incendie était estimée à 210 millions, on était loin du compte avec 40… Par contre, on est prêt à sortir et engloutir 600 millions pour les J.O (faudrait aller demander aux anciennes villes qui ont eu les J.O ce qu’elles en pensent : elles ne s’en sont pas encore remise financièrement !!).

    Maintenant que ND a brûlé en partie, là, les vannes à pognon se débloquent, la mairie de Paris a parlé de 50 millions…

    AVANT l’incendie, on a pas de fric ou si peu pour ND (et pour tous les autres monuments) et APRÈS l’incendie, on retrouve du fric… Cherchez l’erreur !

    La politique me sort par les trous de nez :/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.