Aux urnes, les ploucs ! de Charles Williams

édition Folio policier – 248 pages.

Présentation de l’éditeur :

Au fin fond de l’Amérique profonde, au moment de la Prohibition on va procéder à l’élection du Shériff. Cette période est naturellement peu propice à Uncle Sagamore et sa clique, distillateurs à leurs heures… pour pouvoir payer leurs impôts en honnêtes citoyens. Cela se gâte quand un nouveau candidat se présente qui semble décidé à attraper Sagamore…

Mon avis :

Aux urnes, les ploucs ! Aux urnes, les ploucs ! Aux urnes, les ploucs ! Non, je n’ai pas bugué, en ce dernier jour du mois du polar, j’ai simplement voulu terminer avec un polar hilarant, énergisant, paumé au fin fond du Texas.
Si vous avez aimé Le bikini de diamant, vous vous régalerez avec le récit de ses élections. Sagamore Noonan est libre comme l’air, et pourtant, le shérif ne désespère pas de le coincer un jour pour de bon. Sauf qu’il n’a pas la date, et l’espoir… pas trop non plus. Seulement, le shérif est élu, les élections approchent dangereusement et un candidat se présente face à ce brave shérif qui depuis douze ans se ronge les sangs pour coincer les frères Noonan – non, parce qu’il ne faut pas oublier que le frère de Sagamore, Sam dit Pop, est là, tout comme Billy, son neveu et narrateur de l’intrigue, flanqué de son inénarrable chien.
Soyons clair, soyons net, soyons précis : Sagamore, c’est le roi de l’arnaque, capable d’arnaquer n’importe qui. Attention ! Cela ne veut pas dire que Sagamore sombre dans la facilité, bien au contraire. Je ne dirai pas que c’est un plaisir d’être arnaqué par lui, non, il ne faut pas exagérer. Je dirai que ceux qui se sont faits arnaquer auraient dû y réfléchir à deux fois avant de s’attaquer à Sagamore, ou pire : avant de le sous-estimer. Sagamore réfléchit beaucoup – au contraire de certains de ses adversaires. Il n’est pas sans faire penser aux prestidigitateurs qui détournent notre attention pour mieux nous duper – avec notre consentement, il faut bien le dire.
Un livre drôle et réussi, pour découvrir le fin fond du Texas.

 

4 réflexions sur “Aux urnes, les ploucs ! de Charles Williams

  1. Un chef d’œuvre du genre. Drôle (très!) et réussi, oui 🙂 – rarement autant ri à la lecture d’un « Série noire » (ça remonte !), et cette description à l’acide (alcool?) de l’Amérique profonde … pas démodé pour un sou.

    Il y a eu une adaptation – ratée – au cinéma, avec Jean Yanne et Lino Ventura notamment (« Fantasia chez les ploucs » – 1971).

  2. Pingback: Le mois du polar 2019, c’est ici | deslivresetsharon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.