Sherlock, Lupin et moi, tome 1 : Le mystère de la dame en noir

Présentation de l’éditeur :

Eté 1870, Sherlock Holmes, Arsène Lupin et Irene Adler font connaissance à Saint-Malo. Les trois amis espèrent profiter de leurs vacances en bord de mer, mais le destin en a décidé autrement. Un corps s’est échoué sur une plage voisine et les trois camarades se retrouvent au beau milieu d’une enquête criminelle. Un collier de diamants a disparu, le mort semble avoir deux identités et une sombre silhouette rôde, la nuit, sur les toits de la ville.
Trois détectives ne seront pas de trop pour résoudre l’énigme de Saint-Malo !

Mon avis :

Il est de plus en plus fréquent de voir des auteurs de littérature jeunesse inventer la jeunesse de nos enquêteurs préférés, ou leur inventer une petite soeur, une nièce, des descendants, et ainsi nous montrer l’enfance de leur art. Certains opus sont franchement ratés, n’ayons pas peur de le dire. D’autres, au contraire, sont très réussis, et c’est le cas de cette enquête mettant en scène le jeune William Sherlock Holmes, le jeune Arsène Lupin qui n’aime pas son prénom, et l’intrépide Irène Adler, en vacances à Saint Malo avec ses riches parents. Je devrai plutôt dire « avec sa riche maman qui ne la comprend pas », puisque son père ne fait qu’une visite express dans la ville de province.
Point positif : l’auteur connaît son sujet, et ne nous promène pas avec un Sherlock fade, ou un Arsène Lupin qui aurait causé la mort de sa mère de chagrin (spéciale dédicace à  un film que je n’ai pas du tout apprécié). Même si certains faits ne viennent pas de la lecture approfondie de l’oeuvre de Conan Doyle, l’ensemble reste plausible, possible, y compris les cours de chant que les parents d’Irène veulent absolument qu’elle prenne – rappelons qu’Irène Adler est une ancienne cantatrice.
De plus l’intrigue est vraiment habile. Ce n’est pas une intrigue allégée, sans risque, presque comique, bien trop facile à laquelle nous avons à faire. Le danger auquel nos trois jeunes enquêteurs sont confrontés est bien réel, et même si les adultes sont très occupés, à des activités diverses et variés, ils peuvent néanmoins compter sur ce cher Horatio Nelson – non, pas l’amiral, le domestique des Adler.
Ce que j’ai aimé aussi dans ce premier tome, c’est que le monde n’est pas manichéen, contrairement à ce que j’ai pu lire dans certains romans de littérature jeunesse (les aventures du jeune Jules Verne, pour citer un exemple). Non, tous les adultes ne sont pas forcément des personnes qui ferment les yeux sur ce qui se passent autour d’eux, et l’on peut être un policier consciencieux, si ceux qui vous entourent ne le sont pas, et bien, l’on n’avance pas !
Ce que j’ai aimé aussi, c’est le regard qu’Irène, narratrice, porte rétrospectivement sur ce qui est survenu cet été-là. Parfois, par petites touches, elle anticipe sur ce qui se passera, sans jamais trop nous en révéler – ou comment maintenir la curiosité de son lecteur.
En refermant ce livre, je n’avais qu’une seule inquiétude : comment allait-elle se poursuivre ?

20 réflexions sur “Sherlock, Lupin et moi, tome 1 : Le mystère de la dame en noir

  1. Ma fille est fan de Sherlock Holmes. Je ne suis pas certaine qu’elle adhérerai au principe, qui en effet peut s’avérer fragile ou parfois mal fait, mais tant mieux si ici il fonctionne !

    • Oui, là, sincèrement, cela fonctionne ! J’ai lu d’autres réécritures qui fonctionnaient moins bien. Sinon, en très réussi, il y a aussi Wiggins et la nuit de l’éclipse de Béatrice Nicodème, qui met en scèe Wiggins après la disparition de Sherlock dans les chute de Reichenbach.

  2. La collection est bien faite, les personnages aussi, pour les jeunes et les plus vieux ! 😀

    Lu aussi les Wiggins, j’appréciais aussi, on découvrait Londres d’une autre manière, sous une autre facette.

  3. Pingback: Objectif pal de décembre ~ le bilan – Les lectures d'Antigone

  4. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 3] – Muti et ses livres

  5. Pingback: Bilan #6 du challenge Polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

  6. Pingback: Sherlock, Lupin et moi, Le mystère de la dame en noir | Thé, lectures et macarons

  7. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 4] – Muti et ses livres

  8. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 5] – Muti et ses livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.