Agatha Raisin, tome 13 : chantage au presbytère de M.C. Beaton

édition Albin Michel – 304 pages.

Présentation de l’éditeur :

Larguée (une fois de plus) par James Lacey, délaissée par son voisin en qui elle mettait ses derniers espoirs, Agatha Raisin déclare la guerre aux hommes en faisant voeu de chasteté… Jusqu’à sa rencontre avec le tout nouveau et très sexy vicaire de Carsely, qui fait l’effet d’une bombe au village : les femmes se bousculent à l’église. Quant à notre Agatha, elle retrouve aussitôt la foi… Mais, damned !, voilà que le corps sans vie du vicaire est découvert dans le bureau de l’église. Qui a pu commettre ce geste sacrilège ? Le clergyman était-il trop beau pour être honnête ? C’est ce que découvrira peut-être Agatha qui, sans le savoir, vient d’ouvrir une véritable boîte de Pandore…

Mon avis :

Pas de James, porté disparu depuis le divorce.
Pas de Roy, le fidèle ancien second d’Agatha.
Pas de sir Charles.
Mais que fait la police ????
Même Bill Wong se comporte désormais davantage comme un policier que comme un ami.
Bref, Agatha est seule, mais elle peut compter sur Mrs Bloxby, la femme du pasteur. Seulement….Alf Bloxby le pasteur est un peu souffrant, et il a décidé, pour avoir un soutien, d’engager un vicaire. Las ! Pas de bol ! Le vicaire est tellement beau que les femmes se pressent à l’office. Le charmant blondinet se nomme Tristan Delon, et il n’a pas de chance : il est très vite assassiné. Le pasteur est soupçonné, ce qui, si vous avez lu les douze tomes précédents, paraît totalement aberrant. Par conséquent, Agatha, aidé de son voisin John, écrivain connu, enquête, même si elle s’était jurée (pas longtemps, il faut bien le dire) de ne plus le faire. Il faut prouver l’innocence du pasteur ! Il faut que Mrs Bloxby puisse être en paix.
Agatha reprend donc les bonnes vieilles méthodes et parcourt les Costwolds avec John. Ces méthodes était déjà un peu celles qu’elle utilisait quand elle travaillait dans la pub, ne faisant pas dans la dentelle pour cacher son manque de confiance en elle. Qu’importe ! Il faut découvrir la vérité sur ce trop beau vicaire.
Agatha dérange, forcément, mais c’est un plaisir de retrouver ce qui fait le charme de la série – Agatha dans son jardin, Agatha et ses chats, Agatha et les préoccupations des dames du village. Certaines idées pour promouvoir le village n’étaient pas forcément très bonnes, cependant elles ont le mérites d’innover – dans le comique catastrophique. Même Agatha parvient à être presque agréable avec certains habitants du village, se rendant compte qu’avant d’arriver dans ce village, elle n’avait pas d’amis, trop occupé qu’elle était à mener sa carrière. Elle s’investit même énormément pour le bien être des personnes âgées – ou comment dépenser son argent à bon escient, et passer son temps à faire autre chose qu’enquêter.
Un opus qui plaira aux fans de la série.

19 réflexions sur “Agatha Raisin, tome 13 : chantage au presbytère de M.C. Beaton

  1. Le 5 m’attend aussi (acheté début septembre mais toujours pas ouvert ;-(
    J’essaie de les lire dans l’ordre alors celui-ci attendra un peu mais j’aime bien l’idée de savoir que je n’ai pas fini de retrouver cette chère Agatha! Bonne journée, Sharon!

  2. QUOI ?? On a un vicaire sexy en diable et on le tue ??? Là, je porte plainte de suite. Faut tuer les chieurs, les emmerdeurs, les empêcheurs de tourner en rond, comme le couple chiant, là, qui se croient tout permis et que tout leur es dû 😆

  3. Pingback: Challenge Voisins Voisines 2018 – Billet récapitulatif – A propos de livres…

  4. Pingback: Challenge Polar et thriller : le bilan de Sharon. | Nunzi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.