Les aventures du jeune Jules Verne, tome 2 : le phare maudit

édition Pocket – 176 pages.

Présentation de l’éditeur :

Tout le monde croit dur comme fer aux fantômes, même le capitaine Nemo. Mais, pour Jules Verne, rien ne vaut des preuves scientifiques. Et quel meilleur endroit que le phare hanté pour enquêter ? Il s’y passe des choses très étranges, Jules et ses amis sont bien décidés à découvrir quoi. En revanche, si les fantômes existent, ils courent un grave danger, car rien ne peut arrêter un spectre en colère.

Mon avis :

J’avais dit que je ne lirai sans doute pas les autres tomes de cette série. Mais la bibliothèque dans laquelle je me rends toutes les semaines a acquis récemment le tome 2, bien mis en valeur sur un présentoir. Je m’en suis donc emparé et je l’ai lu d’une traite.
L’accent est mis, dans ce second tome, sur les inventions du jeune Jules Verne, invention qui, pour une fois, ne provoquent pas trop de catastrophes, et sont plutôt tournées vers les autres, les pensionnaires de l’hospice de Nantes, seuls, délaissés, manquant de beaucoup de choses et notamment d’affection. Jules est presque un enfant comme les autres, avec un père prompt à le corriger, une mère protectrice, un petit frère et une petite soeur. il est simplement assoiffé de découverte, à une époque où les Lumières semblent loin, où l’obscurantisme a droit de cité, même dans les collèges. Après tout, un peuple ignorant est bien plus facile à diriger (phrase valable encore aujourd’hui). Le directeur, ce cher monsieur Mathieu, agit-il par conviction ou par intérêt quand il parle ainsi ? Un peu des deux, sans doute, lui qui semble vraiment ancré dans le passé, prompt à utiliser les bonnes vieilles techniques pour parvenir à ses fins. Et quelle fin !
Pendant ce temps, Jules et ses camarades cherchent à percer un mystère bien plus simple, et quasiment de saison : les fantômes existent-ils ? Pour cette raison, ils vont se rendre au phare de Paimbeuf, vérifier si oui ou non un fantôme hante les lieux. Ce qu’ils vont vivre reste à hauteur d’enfants, des enfants du XIXe siècle, qui sont forcés de grandir trop vite, comme Marie qui quittera bientôt l’école parce que ses parents, nantis de cinq autres enfants, n’ont pas les moyens de l’y envoyer davantage. Il faut parfois bien de l’humour pour affronter ce qui se passe (ou comment se transformer en infirmier pour fantôme), bien de la maturité aussi, pour constater l’indifférence de certains adultes face à des faits révoltants.
En bref, un second volume plus court mais plus intéressant que le premier – parce que plus réaliste ? Et toujours, en filigrane, face à ses quatre tout jeunes adolescents, une pensée pour la série culte le club des cinq.

Publicités

Une réflexion sur “Les aventures du jeune Jules Verne, tome 2 : le phare maudit

  1. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 1] – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.