Archive | 23 octobre 2018

Coyotes de Robert Crais

Présentation de l’éditeur :

Dans le désert qui borde le Mexique et la Californie, tout a un prix. Cela, Nita Morales le sait mieux que personne : depuis six jours, cette femme d’affaires verse une rançon à un homme qui prétend détenir sa fille Krista en otage. Mais que faisaient cette étudiante américaine et son petit ami dans un lieu aussi dangereux ? Pour justifier son tout récent titre de « Meilleur détective du monde », Elvis Cole prend l’enquête en charge et s’aventure dans la tanière des coyotes et des bajadores, les tortionnaires de la frontière… Mais si cette fois, le célèbre privé était allé trop loin ?

Mon avis ;

Nous pouvons voir, dans cette enquête, Elvis Cole en pleine action. Il doit enquêter sur une disparition, peut-être même un double enlèvement. Il n’avait pas prévu qu’il sera enlevé à son tour. Je spoile à peine, la chronologie du roman est entièrement bouleversée. Nous revenons en arrière, nous faisons un bond dans l’avenir – il faut attendre quasiment le dénouement pour retrouver une chronologie apaisée.
Il faut dire que l’intrigue ne l’est pas vraiment. Il aurait pu s’agir d’une simple fugue amoureuse, la maman de Nita n’appréciant pas vraiment le petit ami de sa fille. Le roman touche à un sujet toujours sensible, celui de l’immigration clandestine, et la manière dont celle-ci peut être exploitée. Les passeurs de la frontière mexicaine ne manquent ni d’imagination, ni de cruauté pour cela. Autant vous dire que ce n’est pas que Krista Morales qui est en danger, sans oublier son petit ami, ce sont toutes les personnes qui ont été en contact avec les trafiquants d’humain – Elvis Cole a bien du travail.
Bien sûr, il fait appel à Joe Pike, mais même lui a besoin de soutien. On découvre le bien nommé Stone qui semble totalement barré. Il fallait au moins cela.
Coyotes, un roman policier presque classique.