Archive | 4 octobre 2018

Plumes et écailles – 5

Vous souvenez-vous d’Axelle, la kiné des dragons qui a désormais une infirmerie à son nom ? La revoici aujourd’hui, en pleine forme.

Non, alors là, il ne faut pas exagérer, toutes les catastrophes ne peuvent pas m’être imputées. Ce serait profondément injuste.
Elle est froide ? Je pense bien qu’elle est froide, on est en octobre !
J’ai admis avoir oublié de fermer le robinet qui permet de remplir la piscine de rééducation des dragons. Mais, quand même, je trouve bizarre qu’avec un simple robinet, l’ensemble du terrain adjacent ait été inondé. Mathématiquement, c’est quasi impossible.
Oui, j’ai bien remarqué qu’avant d’être submergé, le terrain était bétonné et légèrement en dessous du niveau des autres terrains. Tout de même.
Oui, le bâtiment aussi est inondé, forcément. Je reste cependant persuadée que le système d’évacuation a un gros soucis !
Cependant, monsieur de Saint-Georges, dites-vous bien que ce n’est pas tous les jours que vous aurez l’occasion de parcourir ce lieu avec des cuissardes pêcheur.
Ah, vous avez aussi envoyé des plongeurs pour colmater la fuite ? Si, si, j’y aurai pensé, un jour, enfin, si j’étais chef d’escadre, ce qui ne m’arrivera jamais.
Quant à monsieur Roissy, mon supérieur hiérarchique, il ne fait jamais de bourdes, lui, peut-être ? Non, parce que la dernière, franchement, elle était savoureuse ! Non, je ne la raconterai pas, j’userai de mon devoir de réserve à ce sujet, et je sais que, si je la raconte, la vengeance de monsieur Roissy sera terrible, du style me confisquer mon stock de thé à la cannelle ou ne pas renouveler notre commande de macarons au chocolat.
Bon, d’accord, il se trouve que sa maison se trouve pile sur le chemin par lequel l’eau va être évacué. Est-ce si grave ? Il a quatre dragons domestiques, il n’aura pas trop de mal à les laver, non ?
Sinon, je crois qu’avec autant d’eau, on pourrait presque créer une équipe de natation synchronisée dragonne !

Publicités