Croire de Nathalie Marie

Présentation de l’éditeur :

Étudiant en art, Fabien pensait avoir la vie devant lui et esquissait lentement ses projets d’avenir.
Lorsqu’il apprend que la mort prématurée de son père a été causée par une maladie génétique dégénérative et héréditaire, son monde s’écroule. Les doutes et la peur l’assaillent, pour son frère… pour lui-même…
Face à cette réalité, il lui faudra mobiliser son courage pour surmonter l’épreuve qui l’attend. Sans parler de Gaël, ce danseur qu’il vient de rencontrer et pour qui il éprouve déjà des sentiments surprenants.
Peut-il se permettre d’espérer un futur ensemble alors que cette menace invisible plane sur lui ? Malgré les incertitudes, Fabien veut y croire.

Mon avis :

Ce livre fait partie des livres dont je me dis : mais comment est-il arrivé dans ma PAL ? Je n’ai pas vraiment la réponse. Il n’empêche : il y était, et je l’en ai sorti pour le challenge LIvra’deux pour Pal’Addict.
Il mêle deux sujets, d’un côté, une romance entre deux hommes, de l’autre, la découverte par le personnage principal et narrateur que son père est mort d’une maladie génétique héréditaire. Lui et son frère sont peut-être atteints, et c’est à eux de voir s’ils veulent ou non savoir s’ils sont porteurs de ce gène. S’ils le sont, cela aura forcément une influence sur le vie. Le frère aîné de Fabien est en couple, il souhaite avoir des enfants, Fabien a repris ses études, commence seulement à avoir une relation stable avec un homme, lui qui est bisexuel.
Première chose : oui, nous saurons si Fabien est porteur ou non du gène. Je déteste rien moins que ces auteurs qui ne veulent pas aller au bout de leur idée initiale et laissent l’imagination de leur lecteur compléter (ou pas). J’aurai compris, attention, si Fabien avait refusé de savoir, ce qui est une démarche assez courante, aussi : il n’est pas si facile de vivre tout en sachant que ses jours sont encore plus comptés qu’on ne le pensait.
Deuxième chose : Fabien vit bien le fait d’être bisexuel. On voit rarement, y compris dans la littérature « romance » des personnages qui assument ainsi, ne serait-ce que parce que le regard des hétéros ou des homos n’est pas forcément tendre avec eux. Il doit aussi se faire accepter pour quelque chose qu’il n’a pas choisi mais qu’il assume parfaitement. Parfois, ce sont les autres qui nous compliquent franchement la vie.
Troisième chose : la danse. Gaël est un ancien danseur, qui a dû abandonner sa passion. Même s’il continue à vivre dans le sillage de l’Opéra et s’il y travaille, renoncer n’est pas facile.
Trois axes différents pour une romance, le tout assez bien amener. Le récit est bien construit, facile à lire en dépit des thèmes graves abordés. Et s’il fallait ne retenir d’une chose, c’est bien de profiter de la vie.

 

Publicités

7 réflexions sur “Croire de Nathalie Marie

  1. Pingback: Objectif pal d’octobre ~ le bilan – Les lectures d'Antigone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.