Mortelle protection de Robert Crais

Présentation de l’éditeur :

L.A., Hollywood boulevard, en pleine nuit. Lancée à 160 km/h, Larkin Conner Barkley, vingt-deux ans, n’a que faire des feux rouges. Jusqu’au drame qui va faire basculer sa vie : ce que la riche héritière voit cette nuit-là, à la lueur de ses phares brisés, sonne le glas de son conte de fées…
Devenu un témoin gênant dans une affaire qui la dépasse, sa vie ne tient plus qu’à un fil. Son seul gage de survie : Joe Pike, ancien flic du LAPD reconverti dans le privé qui assure sa protection. La course poursuite peut commencer. Attention : dérapages assurés…

Mon avis :

Cette enquête d’Elvis Cole met en valeur Pike, l’associé, le second, celui qui surgit toujours quand on a besoin de lui – si ce n’est qu’il est la vedette de cette enquête.
Ce n’est pas que l’on en apprend un peu plus sur le passé de Pike, c’est que l’on apprend tous les éléments de son passé qui ont fait de lui le marine, le policier, l’homme en fait qu’il est devenu, et qui se met au service de ses convictions. D’ailleurs, c’est son passé qui est venu le retrouver, son ancien mentor dans la police qui vient lui demander de protéger une jeune fille, témoin protégée, pas suffisamment néanmoins pour que l’on n’attente pas à sa vie – déjà – et que Bud ne cherche quelqu’un de fiable pour veiller sur elle – Joe Pike.
Le récit démarre sur les chapeaux de roue, puisque l’on tente encore de la tuer – encore, encore. Oui, il y a une taupe dans l’entourage de la jeune fille. Qui ? Pike demande de l’aide à tous ses amis, dont Elvis Cole qui se remet (physiquement) de sa dernière enquête. Il a toujours un humour aussi peu drôle, et c’est justement ce qui est amusant.

Servir de nounou à une bombe sexuelle pétée de thune? Ça devrait être dans mes cordes.

Bien sûr, il y a des passages attendus, puisque l’on se doute que la jeune fille, habituée à être le centre de l’attention, ne va pas se satisfaire de cette vie de recluse en compagnie du mutique Joe Pike. Cependant, les surprises sont au rendez-vous, pas seulement dans les retours en arrière qui nous montrent Pike jeune, mais dans l’élucidation de l’enquête. Mention spéciale pour John Chen, le spécialiste heureux d’être l’ami de Pike, que dis-je, la personne à qui il demande tant de services et dont les accès de trouille bleue sont proprement hilarants.

Mais le souci… c’est la fin. Là, j’ai pensé à une mauvaise série télévisée. C’est une chose d’agir en légitime défense, s’en est une autre de traquer et de tuer de sang froid, voire de s’acharner. On pourrait dire que je spoile, oui, et certains se l’interdisent. Certes. Seulement, il ne faut pas rester sans réagir devant un roman, ou une série, qui nous entraîne à accepter certaines choses, insensiblement. J’ai lu récemment un autre roman avec le même type de dénouement, si ce n’est que dans ce second roman, la « victime » était tout aussi dangereuse, voire bien plus, que la personne qui l’a mise hors d’état de nuire.

20 réflexions sur “Mortelle protection de Robert Crais

  1. Pingback: Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  2. Pingback: Bilan #6 du challenge Polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

  3. Pingback: Bilan #7 du challenge polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.