7 jours de Deon Meyer

Quatrième de couverture:
Un mystérieux imprécateur menace, dans un mail délirant, d’abattre un policier par jour tant que le meurtrier de la belle avocate d’affaires Hanneke Sloet n’aura pas été arrêté. Et s’empresse de joindre le geste à la parole. La police du Cap, prise de panique, charge Benny Griessel, déjà rencontré dans Le Pic du diable et 13 Heures, de rouvrir l’enquête, au repos depuis plus d’un mois. Pas d’indices, pas de mobile, pas de témoins, juste quelques photos où la victime posait nue, une forte pression venue du sommet de la hiérarchie, et un sniper insaisissable manifestement décidé à poursuivre sa mission. Fragilisé par la piètre opinion qu’il a de lui-même, déchiré entre le désastre de sa vie privée et son exceptionnelle conscience professionnelle, Griessel va devoir repartir de zéro.

Mon avis : 

La journée d’hier a été compliquée, mais cette lecture d’un roman de plus de 500 pages a par contre été très agréable. Contraste.

J’ai vraiment été tout de suite emportée par la manière dont l’auteur nous raconte cette histoire. Pas de digression inutile, de perte de temps en explication ou description inutiles : j’ai eu l’impression de connaître Benny Griessel depuis longtemps, et de suivre avec lui une enquête plus que délicate.
Benny ressemble à des policiers que nous côtoyons dans d’autres polars. Il est divorcé, il a deux enfants, il se sent plus proche de sa fille que de son fils, même s’il ne comprend pas leur choix d’études, ni à l’un, ni à l’autre. Il est un ancien alcoolique, il a la volonté de rester sobre, même si c’est très dur : son amie, artiste, lutte elle aussi contre son alcoolisme, et c’est une lutte qu’il est plus difficile de mener quand on est deux à être concerné dans le couple.
7 jours – c’est le temps que dure cette enquête, le temps que nous passons en compagnie de Benny et des autres enquêteurs. Ils doivent faire face à un… allez, disons un illuminé, qui demande la réouverture d’une enquête qui était au point mort. Sinon, il tirera sur un policier.
Ce n’est pas peu de dire que Benny, et d’autres avec lui, vont remuer ciel et terre pour faire progresser l’enquête tout en cherchant avec tout autant d’énergie qui se cache derrière le sniper. Tout le monde participe, même l’enquêteur qui est sur la touche jusqu’à la fin de sa carrière, parce que sa dernière enquête a été un fiasco complet : cela aurait pu arriver à n’importe lequel d’entre eux, et c’est bien cela le pire.
Ce qu’ils mettent à jour est très éloigné de ce qu’ils cherchaient – l’on vient de très loin pour magouiller en Afrique du Sud. L’auteur a vraiment su m’entraîner là où je ne m’attendais pas.
Il ne me reste plus maintenant qu’à lire un second livre de cet auteur, pour confirmer ma bonne impression.

20 réflexions sur “7 jours de Deon Meyer

  1. Pingback: Bilan n° 2 du challenge Polar et Thriller du mois de septembre 2018 | deslivresetsharon

  2. Pingback: Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  3. Pingback: Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

  4. Pingback: Bilan #6 du challenge Polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

  5. Pingback: Bilan #7 du challenge polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

  6. Pingback: Challenge Polar et thriller : le bilan de Sharon. | Nunzi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.