Albums avec crocodile, bouc, ours et tigres !

Présentation de l’éditeur : 

Recueilli et élevé par une cane, Bili-Bili pense être un canard, comme ses frères et sœurs. Mais que se passera-t-il lorsqu’il apprendra qu’il est un méchant crocodile qui adore manger les canards ?

Mon avis : 

Cet album est un coup de coeur pour moi, pas seulement à cause de ses illustrations, mais par la richesse de l’histoire qui est racontée. L’auteur nous raconte d’ailleurs à la fin pourquoi il a écrit cette histoire.

Il était une fois un oeuf, qui roula sur une pente, et se retrouva dans le nid des canards. La cane couva tous les oeufs, les siens, et ce quatrième oeuf qui était arrivé là par hasard. Les oeufs éclosent et oh ! l’un des petits parle, il dit « Bili-Bili », ce sera son nom. Elle les élève tous les quatre de la même manière. Un jour, pourtant, Bili-Bili rencontre des crocodiles, qui le renvoient à sa « nature » de crocodile et lui demandent de se comporter comme tel. Que faire quand vous sentez profondément que vous n’êtes pas ce que l’on vous dit que vous êtes ?

Oui, l’album répond à la question dans le cas de Bili-Bili, et cette réponse est tout sauf conventionnelle. Je pense que les enfants se poseront beaucoup de questions à leur tour à la lecture de cet album, qui nous parle de l’adoption, de l’éducation, de l’amour maternelle et fraternelle. Il nous parle de loyauté aussi, et des capacité que certains ont à vous influencer – ou pas. Un bel ouvrage plein d’humour aussi, par ses illustrations. A faire découvrir.



Mon avis :

Un album comme je les aime, sans doute parce que, comme M. Tigre, je ne suis pas très conventionnelle. Le monde dans lequel M Tigre vit est très conventionnel, très géométrique, presque effrayant. Pas de couleurs, sauf la fourrure du tigre. Toutes les maisons sont identiques. Tout le monde est très poli, très policé. Oui, c’est une bonne chose de s’exprimer avec courtoisie, s’en est une autre de masquer ses véritables sentiments, ses désirs, ses aspirations. M. Tigre, peu à peu, se libère, et, aux yeux de la société qui l’entoure, va trop loin. Mais est-ce vrai ? N’est-il pas un tigre, et n’est-il pas possible de trouver un équilibre ? Bien sûr que si !

Présentation de l’éditeur :
L’herbe de la montagne est si haute, si bonne que Poilu, Velu et Barbu, les trois boucs, décident d’aller la goûter.
Mais voilà, pour y arriver, il faut franchir un pont sous lequel habite le plus horrible des trolls….
Barbu, le plus grand des boucs, et assurément le plus malin, trouve une idée pour se débarrasser de l’horrible créature.

Mon avis :

Cet album est inspiré par un conte populaire norvégien, et montre trois boucs, du plus fluet au plus replet en train d’affronter un troll. S’ils parviennent à s’en sortir, c’est grâce à leur ingéniosité et à la gourmandise du troll.
Les couleurs sont très marquées, vives, de larges traits noirs entourent les personnages qui sont tous attachants – sauf le troll.
Une histoire très amusante à partager.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.