Archive | 13 août 2018

Poules, renards, vipères, tome 3 : Célis

Présentation de l’éditeur :

Les trois royaumes des poules, des renards et des vipères savent désormais qu’ils habitent sur une île et que la montée des eaux les menace. Alors que les trois peuples œuvrent de concert pour construire une digue, Grinoir et Hagard aident Griffsec à s’échapper de la prison des Trois Crêtes pour mettre au point leur vengeance. Grâce à leurs forces combinées, ils reprennent rapidement le contrôle du Triangle sans Nom. Mais Célis, Zora, Albin et leurs amis ne s’avouent pas vaincus et préparent une contre-attaque.

Mon avis :

Voici la fin et l’épilogue d’une trilogie jeunesse tout sauf gnan-gnan. Nous retrouvons avec plaisir les héros des tomes précédents en un moment crucial : les trois espèces ont décidé de s’unir pour lutter contre la menace commune. Je ne parle pas seulement des coups bas faits par certains dissidents  du côté des poules et des renards, mais de la menace naturelle qui pèse sur le territoire des trois espèces. Nous vivons tous sur la même terre, c’est une évidence que certains ont tendance à oublier, alors il vaut mieux s’entraider avant qu’il ne soit trop tard.
Le danger, ou plutôt les dangers sont bien réels, et ce ne sont pas de simples blessures que risquent les personnages. Leurs ennemis ne sont pas des tendres, et c’est bien leur élimination pure et simple qui est souhaitée.
L’intrigue est bien conçue et contient un nombre certain de rebondissement. S’adapter à la situation, oser ce que l’adversaire n’avait pas prévu, voici les clefs de leur réussite. Tout n’est pas figé, et l’on peut changer – ou pas.
Une belle conclusion.