Wiggins et la nuit de l’éclipse de Béatrice Nicodème

Présentation de l’éditeur :

Angleterre, 1894. Trois années ont passé depuis que Sherlock Holmes a disparu dans les chutes de Reichenbach après une lutte sans merci contre l’infâme Moriarty. Inconsolable, Wiggins est plus que jamais déterminé à se montrer digne du grand détective. Lorsqu’il est appelé au collège de Midhurst pour veiller sur le jeune Lowell Summerfield dont le père, un juge connu et redouté, a reçu des lettres de menaces, il voit là l’occasion de gagner enfin ses galons de détective-consultant.
À Midhurst, il découvre un monde surprenant qui vit replié sur lui-même. Derrière la façade austère, les règles strictes et le code de l’honneur, la violence rôde. La nuit, de mystérieuses réunions se tiennent dans la chapelle, et il arrive que des pas résonnent dans le grenier. Les grands, chargés de faire respecter la discipline parmi les plus jeunes, ont parfois une conception bien curieuse de l’autorité, et même les professeurs semblent avoir leurs petits secrets.

Mon avis : 

Beaucoup d’auteurs s’inspirent de Sherlock Holmes pour écrire des histoires le mettant en scène – ou pas. Béatrice Nicodème a choisi, dans ces livres, de mettre en scène Wiggins, ce gamin des rues qui était un des auxiliaires de Sherlock Holmes, un de ceux que l’ont ne voit pas, auquel on ne fait pas attention, et qui, du coup, peut voir beaucoup de choses.

Wiggins a grandi, il est d’ailleurs presque adulte en cette année 1894, trois ans après la disparition de Sherlock Holmes. Si c’est à lui que l’on confie cette mission, c’est parce qu’il est suffisamment jeune pour passer inaperçu dans un collège. Problème, malgré tout : Wiggins n’a pas fait d’études, et il va détonner, un peu, auprès de ceux qui l’ont chargé de mener l’enquête.

Le fils d’un juge d’instruction est en effet menacé de mort, et son père n’a pas l’intention de céder au chantage, ni d’avertir son fils, qui est très bien dans sa pension. Néanmoins, Wiggins sera chargé de sa protection : il est hors de question d’entacher la réputation de l’établissement. Sauf que c’est vraiment mal parti.

La description de ce qui se passe n’est pas des plus reluisantes. Tout ne peut pas être parfaitement sous contrôle, et certains n’hésitent pas à abuser du petit pouvoir qui leur est alloué. Il n’est pas tant question de diviser pour mieux régner, que d’isoler ceux qui sont déjà différents des autres, comme ce jeune étudiant venu tout droit des Indes.  Comme dans tout bon roman historique, l’on en apprend un peu plus sur cette époque, et pas seulement sur ce qui se passait en Angleterre.

L’intrigue est bien construite, et contient son lot de rebondissements qu’il est vraiment prenant de découvrir. Un roman jeunesse à partager avec les jeunes amateurs de romans policiers – ou pour leur faire découvrir le genre.

Publicités

10 réflexions sur “Wiggins et la nuit de l’éclipse de Béatrice Nicodème

  1. Ma fille adore Sherlock Holmes et est très exigeante sur le sujet… pas certaine qu’elle accroche mais c’est intéressant de mettre en lumière ce personnage je trouve.

  2. Pingback: Bilan n°1 du challenge polar et Thriller | deslivresetsharon

  3. Pingback: Objectif Pal de l’été – Les lectures d'Antigone

  4. Pingback: Bilan n° 2 du challenge Polar et Thriller du mois de septembre 2018 | deslivresetsharon

  5. Pingback: Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  6. Pingback: Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

  7. Pingback: Bilan #5 du challenge polar et thriller 4e édition | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.