Les disparues de Louisiane d’Alexis Aubenque

Présentation de l’éditeur :

En ce début des années 60, Alan Swift, détective privé installé en pleine Louisiane, est perplexe quand un jeune homme vient lui demander de retrouver la jeune fille qui fut son premier amour. Une simple affaire de cœur ou plus que cela ?
Swift se pose bien des questions, surtout quand rentre dans sa vie Carol Perry, une jeune journaliste fraîchement revenue de New-York, qui vient d’intégrer l’équipe du grand quotidien de la ville. Elle enquête de son côté sur la mort de Julia Sands, une prostituée poignardée à mort.
Fille de la bonne société, Carol a passé son existence dans le grand monde. Elle est tout l’opposé de Swift, orphelin habitué à la violence urbaine, qui ne se sent à l’aise que dans les bas-fonds.

Mon avis : 

Roman policier ? Roman noir ? Les disparues de Louisiane est un peu des deux. Dans ce livre du plus américains des auteurs français, nous retrouvons le détective un peu (beaucoup) dans la dèche, la femme presque fatale et le policier désabusé, qui est un ami du détective. Le monde est petit.
Swift doit retrouver l’amour perdu d’un jeune homme de bonne famille – amour perdu depuis sept ans. Il est blanc, elle est noire, et dans la Louisiane des années 60, ces unions ne sont pas très bien vues. Je ne pense pas, d’ailleurs, qu’elles soient forcément très bien vues par certaines personnes, même dans ces années 2010 finissantes. Swift enquête, et ce qu’il découvre n’est pas joli-joli.
Carol Perry enquête aussi, de son côté. Journaliste, elle est bien décidée à ne pas se cantonner aux pages cuisines et mode du journal. Elle veut être une véritable journaliste d’investigation, et faire toute la lumière sur le décès d’une jeune prostituée noire – qui ne l’était pas vraiment. Carol n’est pas la seule à vouloir être reconnue pour son travail, même si elle est un peu mieux armée, étant issue d’une bonne famille et ayant un peu d’expérience derrière elle. J’ai trouvé cependant, par rapport à Swift, qu’elle manquait de nuance, étant parfois incapable d’aller au-delà des apparences, surtout si la personne qui est en face d’elle ne fait pas partie du même milieu qu’elle. Certes, elle sait ce qu’elle veut, elle sait se montrer pugnace, pourtant elle ne l’est pas autant qu’elle croit l’être.
L’auteur sait nous tenir en haleine tout au long de l’intrigue, nous entraîner dans des rebondissements inattendus. Plus l’on avance dans la lecture, plus l’on a envie de savoir ce qu’il est advenu des victimes, plus nombreuses qu’on ne pouvait le croire.
Encore un roman très réussi signé Alexis Aubenque.

5 réflexions sur “Les disparues de Louisiane d’Alexis Aubenque

  1. J’ai un retard monstre dans les romans de cet auteur que j’apprécie car sa saga River Falls avait bien commencé et j’avais été conquise par le premier.

    La faute à « pas de temps pour tout lire », sans doute… :/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.