Rendez-vous passage d’enfer de Claude Izner.

Présentation de l’éditeur :

Par une chaude nuit d’août 1895, la chute d’une météorite en forêt de Montmorency bouleverse le train-train du libraire-enquêteur Victor Legris, de son père adoptif Kenji Mori et de Joseph Pignot, ancien commis récemment promu associé. Cet événement spectaculaire entraîne, suite à un rocambolesque concours de circonstances, une série de meurtres mystérieux. Lancée à la poursuite d’une confrérie haute en couleur dont les membres ne font pas de vieux os, d’un jeune gandin en quête d’un trésor et d’une pierre maudite, l’aventureuse équipe, sillonne un Paris fin de siècle gouailleur et canaille à un rythme d’enfer. Rendez-vous pris avec le diable !

Mon avis :

L’on n’en sait peu, finalement, sur la famille de Victor Legris, ce libraire de la rue des Saint-Pères qui est enquêteur à ses heures perdues – au grand dam de Tasha, sa moitié. Dans ce tome, il est question d’Emile, son oncle, celui-là même qui lui a légué la librairie et qui était un philanthrope à temps plein. Il avait fondé une confrérie et, bien des années plus tard, quelqu’un élimine ses membres un à un, avec des méthodes qui visent à faire passer ses meurtres pour de banals accidents.  Nous croisons aussi le neveu d’un des membres de cette confrérie qui ne songe qu’à une chose, s’enrichir de façon assez simple avec une belle persévérance.

L’enquête est agréable à suivre, en dépit d’une quantité assez conséquente de décès – et l’impression de vies gâchées. L’on passe assez vite sur chacun de ces personnages qui auraient mérité d’être un peu plus fouillés. L’un d’entre eux l’est un peu plus. Après tout, les réunions se passaient chez lui, et si je le trouve fort sympathique, c’est grâce à sa passion immodéré pour les chiens, peu importe dans quel état ils se trouvent et de quelles races ils sont.

Reste le contexte historique, qui est très bien restitué. Ce roman plaira aux fans, qui l’auront déjà lu au moment où j’écris ces lignes.

 

3 réflexions sur “Rendez-vous passage d’enfer de Claude Izner.

  1. Pingback: Challenge Un mot, des titres : les billets (session 55 : ENFER) |

Répondre à belette2911 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.