Journal d’un louveteau garou – ou presque – 30 mai 2018

Cher journal de mon frère,
Anatole est débordé, le pauvre chéri, et n’a plus le temps d’écrire. Je ne comprends pas ! Je m’attendais à ce que le récit de mes brillantes amours fasse l’objet – au moins – d’une page spéciale dans son journal. Même pas. Je suis déçu. Pas la peine que je trouve une copine et que je prenne soin d’être conseillé par un authentique futur thérapeute conjugal – quand on s’appelle Antoine Jolirate, pourquoi pas ?
Madame Cobert est débordée. Elle cherche un resto qui accepte les fantômes, pour y aller avec son amie Alma – à quand une manifestation de professeurs fantômes, qu’on s’amuse un peu ?
J’ajoute que je n’en veux pas du tout à madame Cobert de m’avoir balancé ma copie à la figure. Ce n’est pas de sa faute si elle a glissé ! Elle a noté que j’avais une large marge de progression puisque j’avais 1/20.
Sur ce, je te laisse, je dois passer une soirée romantique avec ma nouvelle petite copine Amélie – déjà huit jours que nous sortons ensemble. Bon, elle est gothique, mais personne n’est parfait.
Valère Sganou, 4e Bleu.

4 réflexions sur “Journal d’un louveteau garou – ou presque – 30 mai 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.