Archive | 17 mai 2018

Un manoir en Cournouailles d’Eve Chase

Présentation de l’éditeur :

Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.
Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?

Merci à Netgalley et aux éditions Nil pour cette découverte.

Mon avis :

Il est toujours intéressant de se confronter à des romans qui ne sont pas exactement votre genre. Ce qui m’a attiré est la couverture, que j’ai trouvé très belle, et le lieu où se situaient l’intrigue.
Le récit utilise une technique romanesque assez connue, qui entrelace deux récits, situés à des temporalités différentes mais se situant au même endroit : le fameux manoir de Pencraw. Pardon, il porte en fait un autre nom : le manoir des Lapins noirs, nom presque mignon. Presque. Comment est-on passé d’un manoir dans lequel il faisait bon vivre pour cette famille un peu excentrique, à un manoir à l’abandon dans laquelle vit une vieille lady seule avec une unique domestique ? C’est ce que nous raconte ce roman.
Trois thématiques se mêlent dans ce récit : l’amour, la famille, et les secrets de famille. C’est l’amour qui unit les parents Alton, un amour fort, dévorant, passionnel, qui n’empêche pas Nancy, la fantasque mère, de prendre soin de ses enfants. C’est l’amour qui unit Jon, assez rationnel, et Lorna, qui cherche le lieu idéal pour leur mariage, et cherche aussi, après la mort subite de sa mère, les traces de son enfance. La famille est ce qui les soude, mais la mort d’un de ses membres peut la fragiliser, la désunir, et mettre au jour des secrets jusqu’ici bien enfouis.
L’intrigue est bien construite, je l’ai cependant trouvé parfois trop classique. Si certaines péripéties m’ont surprises, d’autres m’ont semblé trop attendues. De même, parfois j’aurai préféré rester avec un des personnages plutôt que de basculer dans l’autre époque – j’ai trouvé le personnage de Lorna très attachant.
Un livre à lire si vous aimez l’amour, les secrets de famille et les Cornouailles.

Publicités