La chambre des merveilles de Julien Sandrel

Présentation de l’éditeur : 

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère,    Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien  qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.  En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie. Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Merci aux éditions Calmann-Lévy et à Netgalley pour ce partenariat.

Mon avis : 

Quand je rédige un avis, je mets forcément beaucoup de moi. J’ai le même âge que l’héroïne, mais, contrairement à elle, cela fait très longtemps que je distingue ce qui est urgent de ce qui ne l’est pas. Peut-être parce que j’ai été confrontée très jeune à la perte d’un proche, et que l’arrivée du dernier jour ne prévient pas toujours.  Je ne dis pas qu’il est possible de s’entendre bien, tout le temps, avec tout le monde. Je dis simplement que le travail n’est pas tout dans la vie, surtout si aucune vie ne se retrouve mise en jeu.
Mais revenons au livre, nous sommes tout de même là pour cela. Autant vous dire qu’il faut avoir un bon moral avant de le lire. Il n’est pas forcément réjouissant de lire l’histoire d’une mère qui veille son fils unique, plongé dans le comas, comas dont il ne pourrait jamais sortir. Mère qui, par la même occasion, se rapproche de sa propre mère, des valeurs qu’elle lui a inculqué, et met de l’ordre dans sa vie professionnelle – enfin, pourrait-on dire. Thelma veut aider son fils, et pour cela, elle va vivre ses rêves – à sa place – et découvrir tout ce qu’elle ne savait pas sur son fils. Tout ce à quoi elle n’avait pas fait attention.
Oui, certaines pages sont savoureusement drôles, et paraîtront parfois improbables. Peu importe : le récit se tient, allant crescendo dans les défis. Ils amènent aussi Thelma à s’interroger sur sa solitude, qu’elle n’avait pas vu jusque là, tant elle était plongée dans son travail. S’ouvrir à nouveau aux autres est possible, même quand le temps est compté.
La chambre des merveilles est un livre riche, qui parle de notre époque et nous interroge sur notre rapport aux autres, sur nos priorités aussi. Gardez tout de même une boite de mouchoirs à portée de main.

Publicités

4 réflexions sur “La chambre des merveilles de Julien Sandrel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s