Archive | 18 avril 2018

John Brown, Rose et le chat de minuit de Jenny Wagner et Ron Brooks

Présentation de l’éditeur :

Rose menait une vie heureuse avec son chien, John Brown. « Nous sommes bien, John Brown, disait Rose. Rien que nous deux, toi et moi ». Mais l’intrusion du mystérieux chat de minuit allait bientôt bouleverser leur existence.

Mon avis :

Ce n’est pas un album facile dans le sens où il exploite des thèmes qui ne sont pas vraiment les thèmes traditionnels des albums pour enfant. Il nous parle de la vieillesse, de la solitude, du deuil aussi. Rose est seule avec son chien John Brown, un chien au nom très humain. Elle semble heureuse cependant, mais la solitude est là.
Un soir, un mystérieux chat apparaît. Il est noir, et ses yeux brille dans le noir. Il revient, soir après soir, et John Brown l’ignore, ou plutôt feint de l’ignorer. Ce qu’il ne peut ignorer, en revanche, c’est le sentiment de solitude grandissant de Rose, qui vit dans cette si délicate maison, remplie de souvenir. Alors, alors il accepte la présence de ce chat, de ce nouveau compagnon pour Rose, lui qui est si proche d’elle.
La fin, il est vrai, est un peu étonnante. J’essaie de me dire que la nouvelle situation n’aura qu’un temps et qu’un nouvel équilibre sera possible. Après tout, John Brown, dont nous pouvons connaître les pensées, n’est pas totalement chassé de la maison – il quitte simplement le lieu où il a toujours dormi. Quant au mystérieux chat, nous ne sommes pas « dans sa tête », il reste mystérieux, justement, de bout en bout.
Un album qui nous questionne, à faire découvrir.