Archive | 10 mars 2018

Albums autour d’un thème : le renard.

Aujourd’hui, je vous propose trois albums sur le thème du renard.

Fox, de Margaret Wild.

Cet album est particulier, parce qu’il aborde le thème de l’amitié, thème assez banal dans l’ensemble de la littérature jeunesse, mais aussi le thème du handicap, qui lui n’est pas souvent traité dans les albums jeunesse.
Oui, il n’est pas abordé avec des humains, mais par le biais de la fable. L’on voit le chien, borgne, et la pie, qui ne peut plus voler, nouer une amitié et ainsi, devenir complémentaires et solidaires.
Comme rien n’est simple – et c’est ce qui fait l’intérêt de cet album, cette belle amitié suscite de la jalousie, l’envie de la briser, et c’est là que le personnage du renard apparaît. Etre sauvage et solitaire, il oeuvre pour séparer – peut-être aussi parce qu’il veut que les autres se sentent aussi seuls que lui.
L’album se termine cependant sur un message d’espoir – même si rien n’est jamais facile quand on veut rassembler ce qui a été séparé.

Le renard de Leight Morton et Yukuo Murakami

Ce qui m’a frappé d’abord dans cet album, ce sont les magnifiques peintures, soignées aux détails près, de Yukuo Murakami. J’ai particulièrement admiré les feuilles des arbres.
Nous voyons les quatre saisons, l’évolution des paysages, mais aussi le déplacement du renard, sa manière de se nourrir, les rares personne qu’ils croise. Dans ses forêts, ses prés où les maisons sont rares, la nature est mise en valeur et remet bien l’homme à sa place. Et suivre les pas du renard en toute saison est intéressant.
Un album apaisant et lumineux.

Bonne nuit, monsieur renard de Katrin Shrärer.

Ce livre met en scène un petit lièvre perdu, un renard qui le mangerait bien, et comment le levraut trouve des stratégies pour ne pas se faire manger. Ses ruses m’ont fait penser à tous les rites du coucher qui sont mis en place pour les enfants. Le petit lièvre les inculque presque malgré lui au renard qui a des rêves très gastronomiques et très comiques.
Les lièvres sont parfois très drôles également, par leur posture (le rouleau à pâtisserie !) et par le respect dont ils font preuve envers leur adversaire.
Un drôle d’album à partager.