La piste de sable d’Andrea Camilleri

Présentation de l’éditeur :

Ce matin, le léger bruit de la mer est annonciateur d’une belle journée. Pourtant, lorsque Montalbano ouvre les volets, le spectacle qui s’offre à lui n’a rien de réjouissant : sous ses yeux, un cheval recroquevillé sur le flanc, immobile. La pauvre bête, battue à coups de barres de fer, gît dans une mare de sang. Le temps de convoquer ses hommes, la carcasse a disparu, ne laissant sur la plage que l’empreinte de l’animal. Une piste de sable insaisissable, voilà sur quoi repose la nouvelle enquête de Montalbano…

Mon avis :

Il est des personnes qu’il faudrait condamner à des travaux d’intérêts généraux costauds – et les possibilités sont nombreuses. Oui, l’enlèvement de chevaux, le tabassage à mort d’un animal ne sont pas quasiment pas sanctionnés – c’est bien dommage.
Contrairement à d’autres romans où la mort d’un animal n’est qu’une péripétie comme une autre, un lieu commun dans le parcours d’un tueur en série, elle est ici au coeur de l’intrigue et ne sera pas laissé de côté, les images sont bien gravés dans l’esprit de celui qui a découvert le cadavre -Salvo. Oui, nous saurons qui a agi ainsi, et pourquoi. Non, je ne spoile pas tant que cela le récit : avez-vous déjà vu Montalbano renoncer à trouver la vérité ? Non : et tant pis pour le questeur, le juge, et autres personnes qui ont d’autres préoccupations.
Cette enquête aurait dû être assez simple, finalement, si ce n’est que des personnages cherchent à faire peur à Montalbano. Ces personnes connaissent très mal le commissaire, parce qu’il lui en faudrait beaucoup pour qu’il renonce à enquêter ou à témoigner. Seulement… ils en font beaucoup, et Salvo ne restera pas, tranquillement, à attendre qu’on l’importune à nouveau – comme le dit le fils d’Adeline, ce ne sont pas des professionnels du cambriolage, personne ne se risquerait à s’attaquer à Montalbano, enfin, aucun voleur honnête.
Montalbano vieillit, il en fait le constat, et le médecin légiste n’est pas tendre avec lui. Je ne dis pas que je rêve d’une enquête dont il serait le héros, je dis simplement que la vie personnel et « ludique » de ce médecin d’une extrême délicatesse langagière est suffisamment mouvementée pour provoquer des scènes épiques entre lui et le commissaire.
Montalbano vieillit (bis) et se souvient de son passé, parce que son présent est parfois compliqué. Lui et Livai se disputent plus qu’ils ne s’entendent, et ses relations avec d’autres femmes sont parfois détonantes. Et je ne fais pas que parler de son amitié amoureuse avec Ingrid, autre personnage au long cours de la série.
Une enquête délicate, et un dénouement à demi-heureux – les morts ne se relèvent pas.

9 réflexions sur “La piste de sable d’Andrea Camilleri

  1. Très heureuse de lire ton avis ce matin!
    Tu sais que le comédien qui incarne le dottore Pasquano à l’écran est décédé l’été dernier? Et tout le monde se demandait comment le réalisateur allait adapter les romans de Camilleri. Du coup dans les deux derniers épisodes, Pasquano est trop occupé pour recevoir Montalbano et c’est son assistant qui répond aux questions du commissaires. Magique, n’est-ce pas? Bon dimanche, Sharon!

  2. Pingback: Le mois du polar 2018, c’est parti et c’est ici ! | deslivresetsharon

  3. Pingback: Mois du polar février 2018, le bilan | deslivresetsharon

  4. Pingback: Challenge Voisins Voisines 2018 – Billet récapitulatif – A propos de livres…

  5. Pingback: Mon bilan du challenge polar et thriller 2017/2018 | deslivresetsharon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.