Quand vient la vague de Jean-Christophe Tixier et Manon Fargetton

Présentation de l’éditeur :

Bouleversée, Nina quitte le domicile familial et jette ses clés dans une bouche d’égout… Quelques mois plus tard, son frère Clément se met à sa recherche. De Lacanau à Bordeaux puis Paris, il découvre la raison de sa fuite, ces « vagues » qui l’ont submergée, l’obligeant à tout quitter.

Merci à Netgalley et aux éditions Rageot pour ce partenariat.

Mon avis :

Chère Nina

j’aurai pu dire « chère homonyme » mais ce ne serait pas juste. Tu es un personnage de roman, qui a vingt ans de moins que moi. Bien que tu aies 17 ans, tu es très sérieuse quand tu abandonnes tes parents et ton frère. Au moment où s’ouvre le roman, tu as disparu depuis presque un an, tu es presque majeur si bien que les recherches seront bientôt abandonnées, elles qui sont déjà fortement ralenties.
Nina, j’ai préféré ton frère à toi. Tu as bien raison de dire que vous vivez dans deux mondes différents, parce que lui ne réagit. Il n’y a pas de « heureusement », ou de « malheureusement ». Clément maintient les liens, il essaie du moins, il n’abandonne pas.
Bien sûr, revient la question de l’intransigeance. On dit toujours que les jeunes le sont, et qu’en vieillissant, on devient plus tolérant. Cliché. Tu es intransigeante, ce n’est pas seulement ton caractère mais aussi le fruit de ton éducation, des préceptes que tes parents t’ont inculqué, ou seriné, cela dépend du point de vue.
Sais-tu que tu es un peu égoïste ? Tu es tellement blessée par la réalité que tu découvres que tu ne supportes plus aucun rappel de ton passé, même Clément, tu penses qu’il vit très bien sans toi. Finalement, tu n’es pas si différente de tes parents que tu ne le penses bien que tu essaies d’aller au bout de tes principes, dans ton monde.
Pourtant, Clément lui aussi prend ses distances vis à vis de vos parents, de façon moins radicale que toi il est vrai. Ceux-ci se trouvent presque effacés du récit, les laissant à leur histoire d’adultes, qui a inclus votre naissance et votre éducation. Ils vont ont renvoyés une image d’eux-mêmes qui ne correspondaient pas à la vérité, ils vous ont déçus : découvrir que ses parents sont aussi des hommes et des femmes ordinaires n’est pas facile, surtout quand ils ont été placés, par leur propre soin, très haut. A toi, à Clément, de devenir adultes tout en restant fidèles à vos convictions. Je pense que pour vous deux, pour les chemins que vous avez choisis, c’est plutôt bien partis.

@bientôt

Nina.

Publicités

8 réflexions sur “Quand vient la vague de Jean-Christophe Tixier et Manon Fargetton

  1. Pingback: Challenge Petit Bac 2018 : 1ère grille! – Enna lit, Enna Vit!

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #7] Bilan 6 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s