Splendeurs de Bonneval de Christian Remy

Présentation de l’éditeur :

Dressant les girouettes et les toitures de ses tours par-dessus les frondaisons des arbres de son parc, en bordure du bourg médiéval de Coussac et de son église, le château de Bonneval s’annonce au voyageur avant de se livrer au visiteur. Etablie depuis le XIVe siècle aux marges de l’Aquitaine, en un verdoyant Limousin, cette résidence seigneuriale est restée durant sept siècles entre les mains de la même lignée, celle des Bonneval, qui lui a donné son nom. Répartis dans tout le Limousin, en Berry, en Périgord, en Bourbonnais, et partis en quête de ressources et de gloire à la cour des rois de France et de Navarre, en Italie et en Turquie, les Bonneval ont su traverser l’histoire de France en la nourrissant de nombreux hauts faits.Leur château réunit les souvenirs, les archives et le mobilier des générations qui l’ont successivement habité, au gré des successions et grâce à une culture familiale de la transmission tout à fait remarquable.

Merci aux Ardents éditeurs et à Babelio pour ce partenariat.

Mon avis : 

Si, comme moi, vous êtes passionné par les châteaux, par tous les châteaux, ce livre est un vrai plaisir à lire. Il est composé de deux parties. La première contient des photos qui nous permettent de découvrir l’intérieur et l’extérieur du château à travers les âges, notamment par des gravures et des épreuves argentiques du XIXe siècle. Nous pouvons voir aussi des portraits, comme ce magnifique dessin au crayon de Renée de Bonneval, les boiseries, les tapisseries, et même une marine (mon genre de peinture préféré). Mention spéciale également pour le lion qui garde le château.

La seconde partie nous retrace l’histoire de la famille de Bonneval, ses branches, ses ramifications. Si vous êtes aussi passionné de généalogie (toutes les généalogies, et pas seulement la vôtre), vous ne pourrez que constater que l’histoire des possesseurs de Bonneval nous est raconté en liaison avec ce qui se passait dans la société. Le récit des alliances politiques et maritales, est tout aussi intéressant. Cette partie comporte aussi une ou deux illustrations par double page, toujours liés au récit. Elles sont variées, des différentes phases de construction du château à la chapelle brésilienne du parc de Bonneval.

Je terminerai par une citation : Le métier des armes induit une seconde qualité, cardinale pour la noblesse, celle de servir. Conformée, depuis le service féodal envers un seigneur ou un roi, à l’idée de mettre son épée et son influence au service d’un puissant, la noblesse lie rapidement, à partir de la fin du XVe siècle, son rôle social au service de l’Etat. Là encore, les Bonneval ont, tour à tour, mis leur énergie au service des rois – avec une fidélité persistante pour le légitimisme, après la Révolution -, de l’empereur puis de la république.

 

Publicités

4 réflexions sur “Splendeurs de Bonneval de Christian Remy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s