Coupée en deux de Charlotte Erlih

Présentation de l’éditeur :

Depuis le divorce de ses parents, chaque dimanche soir, c’est le même déchirement pour Camille. Elle connaît la fissure créée par la garde alternée, elle l’a même apprivoisée avec le temps. Mais aujourd’hui, Camille doit faire un choix. Elle a rendez-vous avec la juge, son avis va être entendu. Désire-t-elle rester à Paris avec son père, sa nouvelle compagne et leur bébé ? Ou bien préfère-t-elle partir avec sa mère en Australie et changer complètement de vie ? Un dilemme adolescent mis en scène avec justesse et pudeur dans un huis-clos au cœur du Palais de Justice.

Merci à Netgalley et aux éditions Acte Sud Junior pour ce partenariat.

Mon avis :

La garde alternée concerne 20 % des jugements de divorce – chiffre légèrement modulable selon les sources. Camille est une de ses enfants qui vit une semaine chez son père, une semaine chez sa mère. Ce n’est pas son choix, c’est celui de ses parents, preuve de leur bonne entente malgré la séparation.
Cependant…. il semble que les adultes ne parviennent pas à maintenir un équilibre, pour des raisons, et bien, d’adultes. Camille se doit donc de choisir, de dire au juge si elle préfère vivre avec son père ou avec sa mère. Oui, la justice entend la voix des enfants, c’est très bien, mais est-ce vraiment facile pour un enfant de choisir entre deux parents qu’elle aime ? Non, bien sûr que non. Les adultes continuent leur vie, tissent de nouvelles unions, ont de nouvelles perspectives professionnelles et demandent aux enfants de s’adapter – ou pas.
Camille ne manque de rien – ce serait trop facile de mettre en scène une famille dysfonctionnelle. Non, il s’agit simplement d’une histoire de désamour. Il s’agit aussi d’une histoire de principes éducatifs différents, de tempéraments différents – et Camille, pas dupe, navigue de l’un à l’autre tout en tentant de ne blesser personne. Ou comment ce sont les enfants qui prennent soin, peu à peu, de leurs parents, et mûrissent plus vite.
L’action est resserrée, une journée dans la vie de Camille, et ses conséquences. La procédure judiciaire est bien expliquée, sans pour autant alourdir le récit. Camille est une adolescente, non une enfant naïve, et le livre s’adresse à un public d’adolescents : nous ne sommes pas dans un conte de fée ou une romance.
Grandir, penser à son avenir proche ou plus lointain n’est pas facile. Et à la place de Camille, qu’auriez-vous fait .

Publicités

6 réflexions sur “Coupée en deux de Charlotte Erlih

    • Depuis que, grâce à un gentil IPR, j’ai intégré le jury de sélection d’un prix littéraire jeunesse, je peux te dire que j’en relis à haute dose !
      Je t’en prie ! Prochaine participation : d’ici une dizaine de jours.

  1. Pareil que notre comète préférée, la littérature jeunesse n’est pas ma tasse de thé mais je la suis pour Jen. Je note ce livre car elle a deux amies proches touchées différemment par le divorce de leurs parents et cela l’interpelle. Biz

    • D’autres auteurs ont abordé le sujet – mais pour faire comprendre aux enfants qu’ils devaient taire leurs souffrances et s’adapter aux souhaits des adultes qui daignent leur offrir des « moments de qualité ». Ici, rien de tout cela – Camille rencontre une juge compréhensive c’est à dire qui ne demande pas à l’enfant de résoudre les problèmes des adultes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s