Soleil rouge de Mathew McBride

Présentation de l’éditeur : 

Dans le comté de Gasconade, la méthamphétamine dicte sa loi. Les paumés, les ouvriers, les banquiers y sont accros. On la fabrique dans les garages, les remises ou les chambres d’enfants. Même les flics se laissent parfois tenter. Et lorsque le shérif adjoint Dale Banks découvre 52 000 $ cachés dans le mobile home d’un trafiquant de drogue, il ne résiste pas et s’empare de l’argent. Banks a beau avoir agi pour de bonnes raisons, il devra tout faire pour se sortir de ce mauvais pas, car le dealer et ses associés, parmi lesquels un révérend illuminé et violent, ne sont pas du genre à partager.

Mon avis :

Bonjour à tous !
Je suis votre guide pour découvrir les beautés cachées du Missouri.
Surtout, mettez-vous en file indienne, et suivez bien mes pas, on peut faire des rencontres parfois bizarres. Et je ne vous parle même pas des aléas climatiques. On ne vous prévient absolument pas que la météo risque d’être pourrie, que les rivières peuvent déborder et que les balles sont susceptibles de tomber à verse. Non, pas très fréquemment – enfin, en temps normal.
Suivez-moi, nous allons découvrir l’industrie locale. Non, pas les usines, enfin, pas vraiment. Non, je ne vous ferai pas goûter la production, ce serait vraiment à vos risques et périls. Oui, dans ce joli comté du Missouri, vous pouvez trouver partout, mais alors vraiment partout, des labos dans lesquels l’on fabrique de la meth. Bienvenue dans le Missouri.
Oui, l’ensemble est presque classique. Nous avons de bons gars, comme le shérif adjoint Dale Banks, marié, deux enfants, un couple harmonieux, soudé. Ou Olen qui, comme il le dit lui-même, lui qui a perdu tous ceux qu’il aimait : « C’était l’amour d’un bon chien et la haine d’un mauvais coq qui le maintenait en vie. » Or Banks tombe sur une somme d’argent qu’il n’aurait jamais dû découvrir et les ennuis sont au rendez-vous, pour lui, et pour les autres policiers, notamment Bo Hastings, le « gamin », qui traîne une lourde casserole familiale (pour ne pas dire la batterie de casserole entière).
Dans ce joli coin du Missouri, vous trouverez des personnes que vous ne voudriez pas avoir comme voisin. A vrai dire, vous ne voudrez même pas devoir les croiser, tant ils sont particuliers. Rien à voir avec Miss Peregrine.
Soleil rouge est un roman noir, bien noir, qui pourrait amener à désespérer du genre humain, comme le dit si bien Banks. Il est cependant des toutes petites lueurs d’espoir, comme la présence de la bien nommée Grace, fille de Banks. Je terminerai par cette citation, à méditer et pas seulement si vous êtes en visite dans le Missouri : A présent âgée de six ans, elle [Grace] était si pleine de vie, avec ses mots et ses remarques. Elle était lente, mais étonnante comme peuvent l’être les enfants handicapés. Elle ne prenait rien et offrait en retour amour et sourires.

Publicités

7 réflexions sur “Soleil rouge de Mathew McBride

  1. Pingback: Mon bilan du challenge polar et thriller 2017/2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.