Archive | 23 novembre 2017

Nabab le héros d’Adèle Geras

Présentation de l’éditeur :

Nabab est un chat que rien n’arrête – ni clôtures, ni périls, ni rien. Or voici que la jungle d’à-côté, où il aimait tant rôder, redevient jardin civilisé. Et la nouvelle voisine, grincheuse, ne veut pas de chat sur ses terres !
Nabab reculera-t-il devant un balai ?

Mon avis : 

Ce livre est un roman pour enfants, donc un livre résolument optimiste. Nabab est un chat qui a toujours su se débrouiller tout seul : les premiers humains qui se sont occupés de lui ont déménagé dans une résidence qui n’acceptait pas les animaux , ils l’ont donc confié à quelqu’un d’autres (c’est bien de leur part) mais Nabab s’ennuyait et a donc trouvé humain ailleurs. Je n’aime pas trop cette idée, pourtant largement répandue, qu’un chat est parfaitement autonome, elle facilite un peu trop les abandons, la négligence – d’ailleurs, Nabab n’est pas le seul chat qui a été délaissé. Puis, livre pour enfant, vous dis-je, Nabab ne court pas de vrais dangers : le balai de la voisine n’est pas le plus grand danger qui puisse survenir.
Il n’est pas question que de chats, il est question aussi d’enfants rêveurs, d’enfants qui ont une imagination débordante (trait qui aurait pu être davantage exploité), d’enfants qui sont surprotégés par leurs parents – pour des raisons bien réelles cependant.
Un livre court, donc, qui devrait développer l’imagination des jeunes lecteurs.