L’inconnu de Port Belon de Jean-Luc Bannalec

Edition Presse de la cité – 460 pages

Présentation de l’éditeur :

Port Bélon, perle de Bretagne, célèbre dans le monde entier pour ses huîtres… Et théâtre de nouveaux mystères pour le commissaire Dupin appelé à la rescousse après la découverte d’un corps, inerte, ensanglanté. Aussitôt signalé, celui-ci a disparu. Volatilisé ? Dans les monts d’Arrée, on trouve un second cadavre Il s’agirait d’un Ecossais, modeste pêcheur et saisonnier dans les parcs à huîtres. Sur son bras gauche était gravé le Tribann, symbole d’une association druidique…

Merci aux éditions Presse de la cité et à Babelio pour ce partenariat.

Mon avis :

Voici cinq ans que le commissaire Dupin est « exilé » en Bretagne, cinq ans qu’il enquête sur des crimes variés, cinq ans que l’on se demande ce qu’il a bien pu faire pour se retrouver dans ce lieu, lui le parisien. Pendant que les spéculations vont bon train, voilà qu’une comédienne de renom, qui coule des jours paisibles en Bretagne, trouve, au cours d’une de ses promenades, le corps sans vie d’un homme. Seulement, il disparaît ! Pour réapparaître un peu plus tard. Ah, pardon, ce n’était pas le bon corps, ou plutôt, voici que le commissaire se retrouve avec un deuxième meurtre sur les bras, tout en sachant que pour le premier, il ne dispose que d’un corps fantôme. De là à penser que des écossais ne sont pas loin… Comment ? Le second mort est bien un écossais ? Je vous l’avais dit, ils sont de grands spécialistes des fantômes.
Reste qu’enquêter n’est vraiment, vraiment pas facile pour Dupin, surtout que ses adjoints ont d’autres préoccupations. L’un, Le Ber, passe son examen d’histoire bretonne, l’autre, Labat s’est empêtré dans une affaire pour laquelle il enquête pour son propre compte, affaire qui, au début, paraît complètement surréaliste, pour ne l’être pas tant que cela, après examen et rattrapage des « bourdes » de son adjoint par le commissaire Dupin. Jouer les cow boy solitaire en terre bretonne, ce n’est pas très bon pour la santé professionnelle quand on est policier – surtout si l’on n’a pas vraiment envie de jouer un nouvel épisode de la guerre des polices.
Dupin peut cependant compter sur Nolwenn, qui garde les pieds sur terre (ou presque), mais aussi sur des gendarmes aux méthodes pas toujours très conventionnelles, mais particulièrement efficaces, pour peu que l’on veuille bien les suivre. Vous l’aurez compris, c’est le cas du commissaire Dupin, mais pas forcément du préfet qui ne rêve que de conférences de presse avec mise en avant de son rôle et annonce du coupable. Oui, la présomption d’innocence, pour le préfet, cela ne doit certainement pas exister.
Ajoutons un fait douloureux pour Dupin : il est obligé de diminuer drastiquement sa consommation de café. Tous les amateurs de cette boisson dont je fais partie savent à quel point cela peut être douloureux – et Dupin de « tricher » sur le nombre de tasses, divisant en « vrai » et fausse » tasse. Ou le vie ordinaire, finalement, d’un accro à la caféine, qui se rend compte à quel point elle peut être partie prenante dans la résolution d’une enquête.
L’auteur aime la Bretagne, sa culture, et cela se sent dans son roman. Dupin est un personnage attachant, même si contrairement à d’autres policiers, il ne souffre pas de problèmes personnels insurmontables, bien au contraire.
Un roman pour les amateurs de romans policiers plus que pour les amateurs de thriller.

Publicités

10 réflexions sur “L’inconnu de Port Belon de Jean-Luc Bannalec

  1. Diminuer sa consommation de café ?? Mais quel est l’auteur sadique pour faire une chose pareille ?? Je ne lirai pareil roman, trop dur pour mon petit coeur ! 😆

    Dupin, comme le détective de Poe que je n’aime pas… On part sur un mauvais pied, nous ! 😆

  2. Pingback: Bilan du challenge polar et thriller – janvier 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s