Le canyon des ombres de James D Doss

Présentation de l’éditeur : 

D’étranges phénomènes se produisent sur la réserve des Indiens Utes : un vieux berger disparaît, des animaux sont retrouvés atrocement mutilés… Charlie Moon, le policier indien, va commencer son enquête avec l’aide de Scott Parris, le shérif de la ville voisine. Mais le FBI se mêle à l’affaire quand le corps mutilé d’un homme est retrouvé dans un canyon.

Mon avis : 

Pour moi, lire les romans de James D Doss est toujours un plaisir, même s’ils présentent la rude réalité de la vie quotidienne sur la réserve des indiens Utes.
Charlie Moon a de la chance – c’est Scott Parris qui est nommé chef intérimaire, moyen pour lui de s’aérer un peu, moyen pour les deux amis de passer du temps ensemble parce que, il faut bien le dire, il ne se passe pas grand chose. Enfin, au début. Parce qu’après, un taureau est retrouvé tué, mutilé, et cela fera bouger bien des choses : il n’est pas le premier animal à subir ce sort. De là à passer qu’un mutilateur en série est en action, il n’y a qu’un pas. Enquêter ? Oui, parce que le propriétaire du taureau avait fait assurer l’animal, et que l’assureur n’a pas l’intention de payer la prime – sauf si la mort est due à des causes naturelles. Parce que Charlie Moon apprécie énormément la fille de l’éleveur, Bénita, aussi intelligente qu’elle est belle. Et parce que Daisy Perika a fait des rêves prémonitoires et à eu des visions glaçantes.
Je ne vous ai pas encore parlé de l’agent du FBI qui viendra les épauler – ou plutôt leur compliquer la vie. L’agent de liaison habituel étant indisponible, ils vont faire connaissance avec le petit nouveau. Il peut sembler drôle, au début, émule des Dupont et Dupond qui veulent se fondre dans la population locale et semblent à peine déguisés. Il devient ensuite carrément imbuvable, odieux, et l’on a alors qu’une envie : qu’il s’en prenne plein la figure. Ce n’est pas très charitable, il est vrai, mais son jugement sur les indiens est tellement raciste que l’on peut se demander comment c’est encore possible de penser ainsi et de prétendre être un enquêteur digne de ce nom.
A Scott et Charlie de gérer les véritables problèmes, de faire face aux coupables et à leur propre sentiment de culpabilité – qui a dit qu’être policier était facile ?

Publicités

3 réflexions sur “Le canyon des ombres de James D Doss

  1. Pingback: Bilan du challenge polar et thriller – janvier 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s