Journal d’un louveteau garou – 11 octobre 2017

Cher journal,
pour ne pas changer, tout va absolument bien au pensionnat des louveteaux. Oui, tout.
Le fait que la cantine ne soit pas approvisionnée en temps et en heure, nous forçant à chasser pour déjeuner n’est qu’un petit détail.
Le fait que les néons tombent mystérieusement en panne les uns après les autres aussi. Il a fallu en changer huit dans trois salles de classe. Cela fait beaucoup de néons, cela plombe à peine le budget.
Le fait qu’il nous manque cinq professeurs parce que personne, absolument personne n’a envie d’enseigner dans un pensionnat rempli de louveteaux garous sanguinaires et assoiffés de sang (je rêve, ou c’est répétitif ?).
Il est tout de même des points positifs, je vous rassure. Le Pouic de l’année est arrivé ! Il compense par une grande beauté intérieur un physique… Bon, disons que ce ne doit pas être très pratique tous les jours d’avoir les oreilles qui se métamorphosent inopinément. Du coup, on ne voit plus que ses oreilles. Mignon.
Blague à part, Valère, mon petit frère a totalement oublié Gentiane. Ouf. Par contre, il se passionne pour les origamis et là, même si je puis comprendre que l’on ait une passion, j’ai dû mal à comprendre le plaisir que l’on peut avoir à plier du papier. Ce n’est même pas comestible.

Sur ce, je te laisse, cher journal.
Anatole Sganou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.