Archive | 29 septembre 2017

La mariée était en blanc de Mary Higgins Clark et Alafair Burke

Présentation de l’éditeur :

L’étrange disparition d’Amanda Pierce le jour de ses noces est un sujet tout indiqué pour l’équipe de Suspicion. Les invités, réunis dans le somptueux hôtel de Palm Beach en Floride où devait se dérouler ce mariage de rêve, sont tous au rendez-vous. Mais certains regrettent d’avoir accepté car les rumeurs se propagent et les petits secrets de chacun commencent à percer… Après le succès de L’Affaire Cendrillon, Laurie Moran, productrice de l’émission Suspicion qui reconstitue des cas d’affaires classées, mène une nouvelle enquête passionnante.

Mon avis :

Ce roman policier est parfait pour les personnes qui lisent peu de polars, pour ceux qui aiment les oeuvres par trop sombres, pas trop douloureuses, avec juste ce qu’il faut de rebondissement pour les tenir en haleine. Je dirai presque, pour les lecteurs réguliers de polars comme moi, une lecture de vacances, entre plusieurs oeuvres véritablement fortes.
Le problème est qu’à peine refermé, le livre est quasiment aussitôt oublié. Il s’agit d’un cold case – une disparition. Bien sûr, l’enquête, menée par une journaliste et non un policier, a lieu dans un milieu très aisé. Oui, les riches, les très riches peuvent aussi avoir de gros problèmes mais l’ensemble reste très aseptisé, à mes yeux. Je n’ai même pas l’impression qu’il y ait véritablement du suspens parce qu’avec Mary Higgins Clark, le lecteur sait bien que le coupable sera identifié.
Un livre à réserver aux fans.


Publicités