Le grand livre de l’horreur : dans le château de Dracula


Présentation de l’éditeur :

Avec Virgile, voyage au cœur des plus grandes histoires d’épouvante de tous les temps !
Virgile est un véritable spécialiste des histoires d’horreur. Alors, quand une brocanteuse lui offre un mystérieux ouvrage intitulé Le Grand Livre de l’Horreur, il est fou de joie. Mais à peine a-t-il commencé sa lecture qu’il se retrouve transporté dans le château du plus célèbre des vampires : celui du comte Dracula !

Mon avis : 

Avant de commencer cet avis, je voudrai afficher cet avertissement venant d’un des personnages principaux de ce roman : « Aucun lapin n’aime qu’on lui tripote le pompon. » Maintenant que c’est dit, nous pouvons commencer.
Virgile est un adolescent un peu différent des autres : il n’aime que tout ce qui est lié à l’horreur. Ne porte-t-il pas un tee-shirt « Plus beau zombie de la terre »? Certes, cela ne facilite pas l’amitié, du moins dans l’établissement où il est, parce que, là où j’enseigne, je pourrai lui présenter quelques futurs copains ! Cependant, sa solitude inquiète ses parents, qui l’ont inscrit à plusieurs activités extra-scolaires, successivement, dans l’espoir qu’il se fasse des amis : peine perdue. Virgile en convient : s’il changeait … Mais (je cite) : « Il n’était de toute façon pas très sûr de vouloir d’amis qui ne l’aimera
ient que s’il changeait ses goûts et sa personnalité », p. 8. Ses seuls vrais amis, mis à part son lapin, sont donc les livres. Et quel bonheur pour lui quand il acquiert, auprès d’une charmante vieille dame, le grand livre de l’horreur. Et quelle surprise, quand il se retrouve au coeur du château de Dracula, avec Pollop, son lapin blanc. Que vous ayez lu Dracula ou pas, peu importe : le roman s’intéresse à une partie qui ne nous est pas contée, à savoir l’évasion de Jonathan Harker de l’antre du vampire – très réaliste, soit dit en passant, pas du tout le genre à briller au soleil. Et oui, l’ensemble reste donc crédible, les trois épouses de Dracula ne sont pas oubliées, pas plus que les capacités surnaturelles du comte ou son peu de goût pour l’ail. Les bonnes vieilles recettes sont les meilleures.
Ce livre est plaisant à lire, les illustrations sont réussies – mention spéciale pour la couverture.
A découvrir si vous n’êtes pas allergique aux vampires ou aux lapins. Vous passerez un très bon moment de lecture.

Publicités

5 réflexions sur “Le grand livre de l’horreur : dans le château de Dracula

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s