Tag féministe

J’ai lu ce tag chez Mind the gap qui lui-même l’avait trouvé chez Valentyne, la jument verte. Puis, je l’ai vu à nouveau sur le blog de Philisine Cave.

Je l’ai repris, parce qu’en cette période où les droit des femmes me semblent dangereusement remis en cause, ce n’est pas du luxe de s’intéresser aux auteures.

  • Votre auteure préférée ?

 Agatha Christie ! Une auteur à lire, à relire et à redécouvrir, et pas seulement pour ses romans policiers.

  • Votre héroïne préférée ?

Difficile de faire un choix. Je pense à Denise, l’héroïne d’Au Bonheur des dames d’Emile Zola, Rizzoli et Isle, le duo policière/légiste de Tess Gerritsen mais aussi à Miss Marple. En dehors de l’univers romanesque, mon choix serait plus simple : Andromaque de Jean Racine.

  • Un roman qui propose un message féministe ?

La part des choses de Benoite Groult. Un roman qui interroge sur les choix des différents personnages, ou sur leur soumission à ce que l’on attend d’elles. La femme gelée d’Annie Ernaux.

De manière plus légère, la série Mercy Thompson de Patricia Briggs montre que les femmes sont capables de prendre soin d’elles-mêmes et doivent être respectées, quelles qu’elles soient. Une série aux antipodes de cinquante nuances, etc….

  • Un roman avec une fille/femme sur la couverture ?

Les cygnes de la cinquième avenue, dont la couverture représente le « cygne » qui a inspiré le livre.

  • Un roman qui met en scène un groupe de filles/femmes ?

La série Coeur Cerise de Cathy Cassidy. Quand j’étais ado, je déplorai que, dans les romans proposés à l’époque, les filles étaient toujours dépendantes des garçons pour mener à bien leur projet, manquaient cruellement d’indépendance. Dans cette série (et dans d’autres), les filles ont des amis, des petits amis, mais elles n’attendent pas nécessaire leur aide pour agir, prendre des décisions.

Je pense aussi à la série de BD Les petites chipies de Romoreau.

  • Un roman qui met en scène un personnage féminin LGBT ?

Les amies d’Héloïse, d’Hélène de Montferrand. Je n’ai jamais lu la suite, qui met en scène les enfants d’Héloïse, de peur d’être déçue.

Mon avis, qui date de 2012 : Les amies d’Héloïse est un très beau roman. Les héroïnes sont lesbiennes ? Et alors ? Il est avant tout question d’amour et d’acceptation de l’autre, et même si les familles se montrent exceptionnellement tolérantes (nous sommes dans l’Europe d’après guerre) assumer ses choix n’est pas toujours facile. le choix du roman par lettres permet de connaître le point de vue de chaque personnage. Point de traitrise comme dans Les liaisons dangereuses : chacune se livre à coeur ouvert.
Le prix Goncourt du premier roman est amplement mérité.

  • Un roman qui propose plusieurs points de vue féminins

Des femmes remarquables de Barbara Pym ou Un sale livre de Frank Andriat.

  • Un livre dans lequel une fille sauve le monde ?
    Le monde d’Ewillan de Pierre Bottero.
  • Un personnage secondaire féminin que vous préférez au héros de son roman ?

Caroline Sheppard, la soeur du narrateur du Meurtre de Roger Ackroyd d’Agatha Christie. Vieille fille, elle est au courant de tout, très fine, et a sans doute trouvé le coupable en même temps, voir avant Hercule Poirot. Elle aurait donné envie à Agatha Christie de créer un nouveau détective : Miss Marple.

  • Un livre écrit par un homme qui met en scène un protagoniste féminin ?
    Les âmes croisées de Pierre Bottero ou Zouk de… Pierre Bottero. Ou comment, pour ce livre, se mettre dans la peau d’une anorexique avec beaucoup de justesse. Mettre en scène un protagoniste féminin est une chose, le faire avec justesse en est une autre (j’ai un titre en tête…. dans lequel justement l’auteur ne semble absolument rien connaître aux femmes. Je serai sympa, je garde le titre pour moi).

 

Publicités

61 réflexions sur “Tag féministe

  1. J’aime beaucoup tes réponses que je trouve justes. Mes ados de filles auraient comme toi répondu Coeur cerise. Il va falloir que je relise pour la troisième fois Le meurtre de Roger Ackroyd parce que je n’ai aucun souvenir de la frangine. J’avais cité Agatha comme une des deux auteures à très grande influence dans ma vie de lectrice, je me suis abstenue cette fois-ci afin d’éviter la répétition mais suis ravie de la voir citée par ton tag. Des bises

    • La série a été plébiscitée par des élèves.
      Elle agaçait beaucoup son frère….
      Influence aussi pour moi parce que mon prof de français de 4e trouvait que ce n’était pas de « vraies » lectures – lui ne jurait que par les Misérables ou Jacquou le Croquant mais lire des oeuvres plus contemporaines, montrant des personnages féminins forts n’a rien de négatif.
      Bises !

  2. J’étais certain d’avoir commenté, mais non, j’ai dû le lire sur FB.
    Jolies réponses, je ne connais pas les auteurs la plupart du temps.
    J’ai acheté un livre sur Agatha, qui raconte sa « disparition  » puis réapparition. Une immense dame de la littérature anglaise, je l’ai beaucoup lue à la fin de mes études je crois…mais de mon côté, je lisais les histoires avec Hercule Poirot en priorité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s