Archive | 12 juillet 2017

Le logo du challenge polar et thriller

Tout est dans le titre…

Pour le logo, je peux vous certifier que je l’ai fait moi-même : vous comprendrez très vite pourquoi.

Bien sûr, je reste ouverte à toute proposition, mais j’aime beaucoup cette photo perso, avec Chablis.

Publicités

La dernière épreuve de Mathieu Hidalf

Présentation de l’éditeur :

L’heure est grave pour Mathieu Hidalf. Une moitié de l’école est tombée aux mains des frères Estaffes qui le traquent sans relâche. S’ils parviennent à s’emparer de son arbre doré, c’en est fini pour toujours de l’Élite. Désormais, Mathieu et ses amis n’ont plus le choix : ils doivent unir leurs forces pour enfin démasquer le traître, accomplir l’épreuve des Ailes de Feu et affronter la plus terrible bataille de l’histoire du royaume…

Présentation de l’éditeur (bis – oui, j’arrive aussi à rater un copier/coller) :

L’heure est grave pour Mathieu Hidalf. Une moitié de l’école est tombée aux mains des frères Estaffes qui le traquent sans relâche. S’ils parviennent à s’emparer de son arbre doré, c’en est fini pour toujours de l’Élite. Désormais, Mathieu et ses amis n’ont plus le choix : ils doivent unir leurs forces pour enfin démasquer le traître, accomplir l’épreuve des Ailes de Feu et affronter la plus terrible bataille de l’histoire du royaume…

Mon avis : 

Si vous n’avez pas aimé le premier tome de Mathieu Hidalf, vous n’avez pas poursuivi la lecture de la saga, et donc mon avis vous sera indifférent. Si vous l’avez aimé et eu égard à mon retard de lecture, vous avez déjà lu le tome 5 – il est paru depuis presque trois ans. Vous noterez que je n’ai toujours pas donné mon avis…
Lire, c’est se plonger dans un univers littéraire. Et quel bonheur de se retrouver en compagnie de Mathieu Hidalf et des siens. Mathieu se remet de ce qu’il s’est imposé dans le tome précédent. A-t-il changé ? Si cela voulait dire devenir raisonnable,; bien sûr que non. Il est bien décidé à en découdre, quoi qu’en disent à peu près tous les autres.
S’il était le seul à être menacé, ce serait presque simple puisque Mathieu n’a peur de rien, lui qui est déjà mort (quatre minutes). En revanche, s’attaquer à ses soeurs, à ses parents, à son chien baveux et à l’école toute entière, non. Cela vous paraît beaucoup ? Les frères Estaffes ne font rien dans la mesure.
Vous n’aurez absolument pas le temps de vous ennuyer à la lecture de ce dernier tome. Vous saurez quasiment tout sur les principaux protagonistes de cette saga – du traître à l’enfant Helios, en passant par Marie-Marie du Château-Boisé. Vous verserez peut-être quelques larmes aussi – et pourtant, cela ne m’arrive que très rarement.
Et s’il ne fallait retenir qu’une phrase, celle qui motive Mathieu dans la seconde moitié du livre, quand ses soeurs sont en danger : SEULE LA FRATRIE HIDALF A LE DROIT DE S’ATTAQUER A LA FAMILLE HIDALF. Donc acte.
Et si je devais signer votre bulletin scolaire, Mathieu, je vous dirai : « portez-vous bien, ces quelques mois en votre compagnie furent un plaisir ».